Jeudi 26 Novembre, 2020

Tokyo 2020: Haïti écrase le Panama, Corventina fait le show

Melchie Daelle Dumornay aux prises avec la panaméenne, Aldrith Quintero. Photo: Michael Wyke. /https://tucson.com/

Melchie Daelle Dumornay aux prises avec la panaméenne, Aldrith Quintero. Photo: Michael Wyke. /https://tucson.com/

Terminer la compétition sur une note positive : c'était l'objectif de Laurent Mortel et Melchie Dumornay pour ce match Haïti-Panama dans le cadre des éliminatoires des Jeux olympiques de Tokyo 2020. Mission accomplie. Les Grenadières se sont imposées 6-0 contre une sélection panaméenne dépassée par les évènements.

Sherly Jeudy avec son costume de passeur décisif, Nérilia Mondésir en mode conquérante, Mikerline Saint Félix en mode Cristiano Ronaldo et Melchie Dumornay… qui fait du Dumornay. Sans forcer, la sélection haïtienne a gagné son dernier match contre le Panama grâce à des Grenadières assoiffées et désireuses de faire flotter le drapeau de leur pays.

Corventina l’avait annoncé avant le match : « Nous devons faire honneur à Haïti ». Et les joueuses ont tenu promesse au BBVA stadium lundi soir grâce à notamment des doublés de Nérilia Mondésir et Mikerline Saint Félix. C'est par Sherly Jeudy que tout a commencé à la 3e minute de jeu. Fauchée dans la surface panaméenne, la Grenadière allait obtenir un pénalty transformé (4e) en but par la capitaine Mondésir. Sasha Fabregas, la gardienne adverse, n'a rien pu faire pour éviter le début d'une victoire haïtienne.

Six minutes plus tard, Melchie Daelle Dumornay, 16 ans, allait s’illustrer sur le flanc droit, prenant de vitesse sa poursuivante immédiate avant de servir sur un plateau Mikerline Saint Félix qui ne s’est fait pas prier pour catapulter le ballon au fond des filets. L’attaquante de Mantobon s’est même offert un doublé juste avant la pause pour donner à Haïti un avantage de 3 buts à la mi-temps.

Le Show de Corventina

De retour après la pause, rien n'allait changer. La même volonté d’aller de l’avant animait les protégées de Laurent Mortelle. A la 48e minute, la prodige haïtienne Melchie Dumornay a réussi à se démarquer sur le flanc gauche. La joueuse de Tigresse, forte de sa vitesse et son talent, s’est défait de la défenseure panaméenne avec un crochet du pied droit avant de déclencher une frappe en pleine lucarne de Fabrebas, qui n’a fait que saluer le ballon. Belle façon pour Durmornay de marquer son premier but dans la compétition!

La pépite haïtienne aurait même pu s’offrir un doublé sur un caviar de Sherly Jeudy, n’était-ce pas la précipitation ou manque de sang-froid devant les buts. Toujours aussi en verve, Dumornay s’est défoncée sur le terrain pour permettre à Haiti de gagner sur un « score élargi » comme elle l’avait promis la veille. Des crochets dévastateurs pour éliminer les défenseurs adverses, des « scoop » sur les défenseurs et la gardienne: elle a fait le show au BBVA Stadium.

Au final, elle a été désignée « Joueuse du match » avec un but, une passe décisive, 84% de passes réussies et 6 tirs dans les buts. Une grosse performance de Melchie Dumornay qui a largement contribué dans cette victoire des Grenadières aux dépends du Panama.

 

Shely jeudy et Batshaba Louis

Auteur d’une passe décisive et d'un magnifique but, Batsheba Louis a été elle aussi impressionnante contre le Panama. L’ailier de la sélection haïtienne a été même pressentie pour la distinction "Joueuse du match". Sur le troisième but, Louis a réalisé une passe lumineuse pour mettre en orbite Mikerline Saint Félix, auteur d’un doublé. Outre passeuse décisive, Batsheba s'est également distinguée en dribblant la goalkeeper du Panama pour marquer le 5e but haïtien. Une performance de toute beauté.

Sherly Jeudy, quant à elle, n’est pas parvenue à débloquer son compteur en terme de but dans le tournoi. Néanmoins, elle a été déterminante dans la victoire d'Haïti contre les Panaméennes. Elle a provoqué le penalty permettant aux Grenadières d’ouvrir la marque et a enfilé son costume de passeuse décisive pour offrir un doublé à Nérilia Mondésir.

Contentement 

« Je suis contente » s’est exprimée la capitaine des Grenadières, Nérilia Mondésir dans une entrevue d'après match. « Ce dernier match c’était pour finir en beauté malgré l’élimination et on l’a fait » a-t-elle soufflé, visiblement satisfaite du travail de son équipe. C’est grâce à l’équipe qu’on a gagné, c’est aussi grâce à l’équipe que j’ai marqué deux buts. Je suis fière de l’équipe » a-t-elle conclu.

De son côté, le coach de la sélection haïtienne, Laurent Mortel, moins excité que son capitaine, a salué le travail défensif des joueuses qui ont gardé ses filets inviolés pour la première fois en 5 matchs. « On est quand même capable de marquer 6 buts et de ne pas encaisser de but, c’est quelque chose de bien. On avait fait un match de préparation 1-1 contre le Canada et 1-1 contre une équipe de Texas. On avait à chaque fois encaissé un but. Ce soir on a su rester intéressant derrière » a analysé Mortel qui fixe sa priorité. « Pour moi ce n’est pas de terminer un tournoi, c’est bâtir le futur de l’équipe ».

Les Grenadières n’iront pas aux Jeux olympiques cette année. Mais l’équipe a toutefois montré du caractère face à la meilleure équipe du monde, les Etats-Unis, et le Costa Rica, mieux placées qu’elle dans le classement FIFA. Cette équipe nationale, qui a l’ossature de la sélection U-20, est très prometteuse. Prochains objectifs: la Coupe du monde des moins de 20 ans et la Coupe du monde 2023.

Wilner Bossou

 

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :