Jeudi 12 Décembre, 2019

Ti Hougan et 3 de ses complices tués, des familles fuient Cité Soleil

Une vue aérienne de la commune de Cité Soleil. Photo : Dieu-Nalio Chery

Une vue aérienne de la commune de Cité Soleil. Photo : Dieu-Nalio Chery

Le principal chef de gang du quartier Boston à Cité Soleil, le nommé « Ti Hougan » a été tué par balles ce vendredi 29 novembre. L'homme est abattu par des membres de sa propre troupe, selon nos premières informations. Les représailles obligent des familles à prendre la fuite.

Jinel Louis de son nom de rue Ti Hougan, a été tué dans la journée du vendredi 29 novembre, à Cité Soleil. Selon les informations parvenues à la rédaction de Loop Haïti, le chef de gang opérant dans le quartier de Boston, a reçu plusieurs projectiles alors qu’il se trouvait dans son fief. Le caïd aurait été abattu par des hommes qui seraient membres de son groupe armé. Ces derniers seraient frustrés par rapport à leur traitement par leur désormais ex-chef.

Durant cette attaque, trois (3) autres membres de la troupe, dont « Benson » et « Bacha » ainsi connus, ont perdu la vie. Jusque dans la nuit du vendredi, la situation était très tendue dans la zone. Les actes de représailles après ces meurtres ont poussé plusieurs familles, majoritairement des femmes, à fuir le quartier. 

Vendredi soir, une foule de personnes dont des femmes avec leurs enfants, se trouvaient à Carrefour Rita dans la zone de Clercine. Ils avaient peur de rentrer chez eux à cause des affrontements ayant éclaté entre des groupes rivaux suite à la mort de Ti Houngan.

 

Rappelons qu’en mai dernier, ce jeune armé qui s’est investi depuis plusieurs années "dans le social", avait remis officiellement un lot de 8 armes à feu à la Commission Nationale de Désarmement, Démantèlement et Réinsertion (CNDDR). Une cérémonie que les notables et leaders communautaires de Cité Soleil avaient qualifiée « d’historique ».

Le décès par balles du caïd de Boston survient à environ 24 heures de l’inauguration de son projet de piscine « MJL La Piscina », qu’il a lui-même financé à travers sa fondation dénommée SABATHEM. Notons que ces derniers temps, « Ti Hougan » avait facilité le déroulement des mouvements de protestation à Cité Soleil pour exiger le départ du président Jovenel Moïse.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :