Dimanche 18 Novembre, 2018

Tariq Ramadan a reconnu des relations sexuelles "consenties" avec deux femmes qui l'accusent de viol

L'Islamologue Tariq Ramadan le 26 mars 2016 à Bordeaux

L'Islamologue Tariq Ramadan le 26 mars 2016 à Bordeaux

Tariq Ramadan, mis en examen pour le viol de deux femmes avec lesquelles il niait jusqu'ici tout rapport physique, a finalement reconnu lundi devant les juges d'instruction avoir eu avec elles des relations sexuelles "consenties", a déclaré son avocat.

L'audition de lundi est intervenue après la révélation fin septembre de 399 SMS échangés entre M. Ramadan, incarcéré depuis le 2 février, et Paule-Emma Aline, surnommée "Christelle" dans les médias, extraits d'un téléphone de l'accusatrice par un expert mandaté par les juges.

"J'ai senti ta gêne… désolé pour ma +violence+", reconnaissait-il par écrit ensuite, au lendemain de leur rencontre, le 9 octobre 2009 à Lyon.

Les révélations de ces messages "lui ont permis de reconnaître qu'il avait eu des relations sexuelles avec Henda Ayari et Paule-Emma Aline", a expliqué Me Marsigny.

Il avait déposé dans la foulée une troisième demande de libération, rejetée depuis. Son conseil a annoncé lundi qu'une quatrième avait été déposée juste après l'audition.