Dimanche 5 Avril, 2020

Syrie: sommet tripartite à Téhéran pour décider du sort d'Idleb

Une famille syrienne fuit Idleb, avant un possible assaut du régime syrien, le 6 septembre 2018

Une famille syrienne fuit Idleb, avant un possible assaut du régime syrien, le 6 septembre 2018

Les présidents d'Iran, de Russie et de Turquie se retrouvent en sommet vendredi à Téhéran pour décider du sort de la province d'Idleb, ultime grand bastion jihadiste et rebelle de Syrie où la communauté internationale redoute un désastre humanitaire imminent.

Selon la télévision d’État iranienne, les trois dirigeants auront chacun "des rencontres bilatérales" en marge de leur sommet.

Jeudi, des centaines de civils ont commencé à fuir la zone par crainte d'un assaut imminent des troupes gouvernementales.

Damas, Moscou et Téhéran doivent cependant tenir compte de la position de la Turquie, soutien des rebelles, qui dispose de troupes à Idleb et craint un afflux massif de réfugiés sur son territoire.

Avant la réunion, Téhéran et Moscou ont réaffirmé leur soutien au régime de Damas.

- Craintes de "massacre" -

La rencontre entre MM. Rohani, Poutine et Erdogan pourrait déterminer l'ampleur et le calendrier de l'offensive contre Idleb.

Damas, Moscou et Ankara ont été ces jours-ci le théâtre d'un intense ballet diplomatique.

La Turquie, qui dit craindre un "massacre" et un nouvel afflux de réfugiés à sa frontière, a affirmé qu'elle allait tenter à Téhéran d'empêcher un assaut.

Au total, quelque trois millions d'habitants vivent dans la province d'Idleb et les quelques poches insurgées dans les provinces voisines de Hama, Alep ou encore Lattaquié, selon l'ONU. Près de la moitié sont des déplacés.

La Maison Blanche a mis en garde mardi Damas et ses alliés russe et iranien contre un recours aux armes chimiques à Idleb.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :