Lundi 14 Octobre, 2019

Surfacturation de kits: une entreprise impliquée se dit innocente

Apres le limogeage de l’ancien ministre des Affaires Sociales et du Travail, Roosevelt Bellevue, l’affaire de la surfacturation de kits scolaires qui lui aurait couté son poste continue de défrayer la chronique. Dernier épisode : une note de protestation de l’entreprise Energitek dont le directeur Jean Junior Jiha affirme qu’elle n’a rien à voir avec cette affaire.

« La direction de l'Energitek a été stupéfaite d'apprendre que sur les réseaux sociaux circule une lettre où le nom de la compagnie est mentionné au regard d'un montant de 23 925 000 gdes » écrit Jean Junior Jiha dans une note. « Pour l'histoire et la vérité, nous informons le grand public, nos clients et amis qu'à aucun moment de la durée l'institution dénommée Energitek n'a participé ni sollicité une quelconque offre dont l'objectif serait de fournir des kits scolaires, encore moins d'encaisser un quelconque chèque relatif aux marchés de kits scolaires ».

Pourtant, dans une lettre adressée au ministre de l’Economie et des Finances circulant sur les réseaux sociaux, le ministre des Affaires sociales et du Travail demande que soit autorisé le paiement des factures dans le cadre du programme de la rentrée des classes. Aussi, parmi d’autres entreprises le fournisseur Energitek (Nif 000-368-072-2) devait recevoir 23 925 000.00 de gourdes.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :