Jeudi 12 Décembre, 2019

Sous le feu des critiques, radio Zénith fête ses 15 ans d’existence

Photo prise sur la page Facebook de Rony Collin

Photo prise sur la page Facebook de Rony Collin

Très connue pour sa permanence dans la couverture des manifestations de l’opposition, la radio Zénith a fêté ce lundi 18 novembre, ses 15 ans d’existence. A cette occasion, la station dirigée par le maire principal de la Croix-des-Bouquets, Rony Colin, a renouvelé son engagement à soutenir la lutte du peuple haïtien pour le renversement du pouvoir « Tèt Kale ». En ce jour, plusieurs personnalités dont l’ex-président provisoire Jocelerme Privert, ont adressé leurs vœux au média.

C’était une journée tout à fait particulière pour les employés de la Radio Télé Zénith. Ce lundi 18 novembre, les journalistes de la RTZ étaient pris entre la fête et la manifestation organisée par l’opposition politique pour forcer le chef de l'Etat à quitter le pouvoir. les responsables de l'institution médiatique ont quand même marqué cette date, malgré ce contexte socio-politique particulier dans le pays. La direction de Zenith, fondée le 18 novembre 2004, a pu adresser ses remerciements à ses auditeurs et supporters.

« Grace à vous, nous avons pu traverser les obstacles, surmonter les soubresauts et difficultés. Merci de votre fidélité », peut-t-on lire sur le compte Twitter du média. Rony Colin, son président directeur général, a lui aussi placé ses mots. « Nou pran nesans nan menm dat ak batay Vètyè. Sa vle di, nou pote Ayiti nan nanm nou. Nou se yon ti radyo kap fè efo pou n sèvi kominote a, moun ki pa gen vwa yo, sa yo rele pye atè yo. Nap kontinye ret nan liy nou », a écrit le premier citoyen de la Croix-des-Bouquets.

Dans le cadre d’une retransmission spéciale, comme c’est d’ailleurs le cas depuis plus de deux (2) mois, Jean Oreste Morin, directeur général de la radio, a lui aussi, renouvelé la volonté de l’institution, de continuer à « rester aux côtés du peuple ». Très acides envers le président Jovenel Moïse, M. Morin en a profité pour dénoncer les multiples menaces et attaques dont est l’objet son institution. Il condamne dans la foulée « la lenteur » des autorités judiciaires, précisément la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), qui, rappelle-t-il, tarde à finaliser leurs enquêtes.

Sur les réseaux sociaux ou dans les locaux de la radio à Bon-repos, en Plaine, des fans et des sympathisants ont défilé durant toute la journée. Un anniversaire que certains patrons de presse, de responsable d’association de journalistes ou de médias, n'ont pas voulu passer sous silence. C’est le cas du Rédacteur en chef du journal Le Nouvelliste, également président de l’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH), qui adressé des vœux de bonheur et d’encouragement à toute l’équipe. « En mon nom et au nom de l’ANMH, bonne fête au PDG Rony Colin et à tout le staff de Radio Télé Zénith. Kenbe sa ki pou kenbe, korije sa ki pou korije !!! », a écrit Frantz Duval dans un tweet.

L’ancien Président de la République, Jocelerme Privert, a lui aussi formulé ses vœux à l’endroit de cette station, considérée comme véritable fer de lance des mouvements de protestation anti-Jovenel Moïse. « Joyeux anniversaire à ce patrimoine qu’est devenue la radio Zénith. Je ne peux que souhaiter longévité à ce media et à ses courageux journalistes », a réagi l’ancien sénateur.

« Bon fèt a la RTZ. Kontinye travay la Rony Colin ak tout ekip la », a tweeté aussi Fernando Estimé, présentateur de l’émission Sans Frontières sur Télé Caraïbes.

Radio Zénith suscite depuis quelques temps pas mal de critiques par rapport notamment à sa stratégie de couverture des mouvements de l'opposition. Si certains estiment correct à ce qu’une station de radio se positionne pour ou contre un pouvoir, d’autres croient que Zénith fonctionne en dehors des règles d’éthique et déontologique du métier. Certains citoyens vont même jusqu’à dénoncer publiquement les journalistes, qui selon eux, divulguent de fausses informations.

Le 6 novembre dernier, le gouvernement avait, dans une note, condamné Radio Zénith FM pour « incitation à la violence ». « Il s’agit là d’une pratique délinquante qui n’a rien à voir avec une presse responsable », avait écrit le ministère de la Communication, invitant les associations de presse, les responsables de défense des droits humains, à mettre en examen le comportement jugé « incendiaire » affiché par la 102.5.

Rappelons que dans un article publié par le média en ligne « Ayibopost », le 17 novembre dernier, des scientifiques, des auditeurs fidèles et même de simples citoyens, avaient donné leur point de vue sur le fonctionnement de ce média, réputé proche de l’opposition. Pour la majorité des interviewés, la Radio Télé Zénith, qui a une large écoute en Haïti, doit cesser l’utilisation de certains propos violents ou vulgaires, ce qui, selon cette catégorie de citoyens, serait une bonne chose pour la presse haïtienne.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :