Dimanche 26 May, 2019

SOS: le marché de la Croix-des-Bossales encore une fois incendié

Attention! Cette photo prise lors d’un incendie au marché de la Croix-des-Bossales le 19 mars 2017, sert uniquement d'illustration à cet article.

Attention! Cette photo prise lors d’un incendie au marché de la Croix-des-Bossales le 19 mars 2017, sert uniquement d'illustration à cet article.

Des habitants et commerçants du bas de la ville ont signalé à la rédaction du journal un incendie qui s'est déclaré encore une fois au marché de la Croix-des-Bossales, notamment dans le compartiment dénommé, « Gare Mac Donald ». L'incident s'est produit ce mardi 16 avril, aux environs de 4h 30.

Les commerçant qui se disent épuisés de cette pratique de pyromanie avaient lancé un appel à l'aide et demandé aux sapeurs-pompiers d’intervenir au marché de la Croix-des-Bossales afin de maîtriser les flammes et de limiter les dégâts.

Selon un témoin sur place, le feu a touché la zone baptisée « Gare Mac Donald », compartiment contenant de produits alimentaires importés.

Pour l’instant, l’origine du feu est encore inconnue mais certains commerçants pensent qu’il est susceptible que cet énième incendie ait un rapport avec les affrontements entre les gangs armés qui semaient la terreur dans cette zone du bas de la ville ou l'insécurité bat son plein. 

Certains marchands disent d'ailleurs avoir remarqué la présence des hommes armés appartenus au chef de gang « Bout Janjan », ainsi que d’autres issu de la localité « Nan chabon ». Ils s’affrontaient depuis environ 48 heures avant l’incendie, selon les témoignages.

Les sapeurs-pompiers, déployés peu de temps après l'incident, ont pu maîtriser le feu qui a déjà malheureusement ravagé une bonne partie des marchandises. 

Le mythique marché a été ravagé par un incendie dans la nuit du lundi 12 à mardi 13 février 2018 au moment où des groupes musicaux faisaient danser la ville de Port-au-Prince au rythme de leurs musiques carnavalesques.

Dix ans plus tôt, soit en 2008, il avait été victime d’un incendie avant d’être détruit par Goudougoudou, séisme meurtrir qui a fait des milliers de morts. En 2011, la compagnie Digicel avait débloqué la somme de 18 millions pour sa reconstruction. Une pléiade d'invités de marque dont l'ancien président Bill Clinton, avaient assisté à son inauguration officielle.

 

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :