Jeudi 12 Décembre, 2019

SOGENER contre-attaque et réclame $202 millions US de dettes de l’ED’H

Logo de la Société Générale d'Energie S.A/Page Facebook SOGENER.

Logo de la Société Générale d'Energie S.A/Page Facebook SOGENER.

La polémique entre le pouvoir en place et la SOGENER autour des contrats d’achat d’énergie prend de l’ampleur. Après avoir reçu une sommation de la BMPAD, les responsables de la Société Générale d’Energie S.A réclament à son tour, le paiement intégral d’une forte somme due par l’Electricité d’Haïti. Ils ont adressé en ce sens une correspondance au gouverneur de la banque centrale ce 21 octobre.

Dans cette lettre envoyée au gouverneur Jean Baden Dubois, le président Directeur Général de la compagnie, Jean Marie Vorbe, sollicite le paiement intégral de la somme de 202 millions 765 mille 290 dollars et 16 centimes. La Société Générale d’Energie S.A souligne que cette valeur est due par l’Electricité d’Haïti (ED’H) a la date du 30 septembre 2019.

« Ces montants consignés dans les factures soumises à l’ED’H et non contestées par elle, ont fait l’objet de réclamation de paiement depuis 2012, mais n’ont jamais été honorés par cette institution en méconnaissance du contrat », a précisé la compagnie. La SOGENER demande à la Banque de la République d’Haïti (BRH) de faire diligence et de faire créditer son compte auprès de la BNC, conformément aux garanties qu’elle avait données concernant le paiement des factures impayées par l’ED’H.

« J’espère que vous comprendrez l’urgence de la satisfaction de cette demande, vu que l’entreprise doit régler ses engagements avec des fournisseurs », a écrit la Société Générale d’Energie S.A. En ce sens, la compagnie privée dit attendre une réponse dans un délai de trois (3) jours ouvrables, à compter de la réception de la correspondance.

« Pour que nul n’ignore ! Peye m poum peye w. Ou dwe m plis », a écrit Dimitri Vorbe, Vice-président de la SOGENER sur son compte Twitter. L’homme d’affaires qui utilise souvent les réseaux sociaux pour émettre ses opinions et ses positions, n'a pas cessé d’apporter son appui aux mouvements de protestation où des citoyens réclament le départ du président Jovenel Moïse. 

Rappelons que dans une sommation en date du 18 octobre 2019, le Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement (BMPAD) avait exigé à la compagnie, de restituer plus de 233 millions de dollars américains à l'Etat haïtien. La SOGENER disposait d’un délai de trois (3) jours francs pour satisfaire les exigences de cette sommation. Notons qu’une réunion aura lieu ce mardi 22 octobre, autour des conditions de désengagement de l’entreprise privée, dans le cadre du contrat d’achat d’énergie.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :