Jeudi 21 Novembre, 2019

"Shutdown": Trump reporte sine die son discours sur l'état de l'Union

"Shutdown": Trump reporte sine die son discours sur l'état de l'Union

"Shutdown": Trump reporte sine die son discours sur l'état de l'Union

La paralysie politique à Washington a contraint Donald Trump à reporter sine die le discours présidentiel sur l'état de l'Union, sans solution en vue pour sortir le pays du "shutdown" le plus long de l'histoire.

D'après lui, ce "grand" discours sera prononcé "dans un futur proche".

Le Sénat américain doit voter jeudi sur deux textes concurrents pour tenter, chacun à leur manière, de sortir de l'impasse, sans que ni Donald Trump, ni l'opposition ne s'avouent prêts à céder.

Faute d'accord, les budgets de certaines administrations sont bloqués depuis le 22 décembre. Quelque 800.000 employés fédéraux se retrouvent soit au chômage forcé, soit à travailler sans solde si leurs emplois sont jugés essentiels.

La proposition républicaine assure un financement du gouvernement jusqu'en septembre, et intègre l'enveloppe pour le mur, ainsi qu'une concession accordée samedi par M. Trump: un sursis de trois ans pour un million d'immigrants directement menacés d'expulsion.

- "Veuillez accepter" -

Tout texte devrait ensuite franchir la Chambre des représentants, aux mains des démocrates.

Le discours sur l'état de l'Union, où les présidents américains exposent chaque année leur programme et leur vision de l'avenir du pays, était programmé cette année pour le 29 janvier.

"Comme le shutdown se poursuivait, Nancy Pelosi m'a demandé de prononcer le discours sur l'état de l'Union. J'ai dit d'accord. Elle a ensuite changé d'avis à cause du shutdown, suggérant une date ultérieure. C'est sa prérogative", a estimé le président sur Twitter.

- "Otage affamée" -

"Cela fait cinq semaines maintenant que je n'ai pas travaillé, à part un ou deux jours", a confié à l'AFP Claudia Martinez, employée d'une société sous-traitante à la cafétéria de la Chambre des représentants.

Elle participait mercredi à un rassemblement dans un bâtiment annexe du Congrès, avec quelque 500 manifestants.

L'aumônier du Sénat, Barry Black, a fait référence à leur situation mercredi lors d'une prière: "Alors que certains membres de notre Armée cherchent à se sustenter dans des soupes populaires, et s'apprêtent à rater un second salaire, il faut que quelqu'un cède".

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :