Jeudi 22 Août, 2019

"Shutdown": des voix républicaines s'élèvent contre une déclaration d'urgence

Un membre des services secrets américains devant la Maison Blanche enneigée le dimanche 13 janvier 2019 à Washington

Un membre des services secrets américains devant la Maison Blanche enneigée le dimanche 13 janvier 2019 à Washington

Donald Trump doit-il déclarer l'urgence, comme il l'a évoqué, afin d'ériger un mur à la frontière avec le Mexique? Porte de sortie potentielle au plus long "shutdown" de l'histoire des Etats-Unis, l'idée déplaît jusque dans les rangs républicains.

Une loi votée en 1976, le "National Emergencies Act", autorise le président des Etats-Unis à invoquer une "urgence" nationale pour activer des pouvoirs extraordinaires qui permettraient à l'actuel occupant de la Maison Blanche de contourner le Congrès et de s'appuyer sur l'armée pour construire l'édifice qu'il réclame.

Déclarer l'urgence nationale face à la "crise humanitaire et sécuritaire" se jouant selon lui à la frontière sud serait pourtant "la solution de facilité", avait-il avancé, quand bien même l'usage d'une telle prérogative plongerait, à coup sûr, le pays dans une tempête politico-judiciaire.

- "Ils prennent du bon temps" -

"Je suis à la Maison Blanche, à attendre. Les démocrates sont partout sauf à Washington alors que les gens attendent d'être payés. Ils prennent du bon temps et ne discutent même pas!", a tweeté dimanche matin Donald Trump.

Et tandis que 53% des Américains rejettent sur M. Trump et les républicains la responsabilité de cette impasse politique (contre 29% sur les démocrates) selon un sondage publié samedi par le Washington Post et ABC News, le président a reconnu, tout en le minimisant, l'impact de la fermeture du gouvernement.

Aucun compromis n'a pu être trouvé jusqu'ici entre le président républicain, qui réclame 5,7 milliards de dollars pour le mur anti-migrants, et les démocrates, farouchement opposés à ce projet, qu'ils jugent "immoral", coûteux et inefficace pour lutter contre l'immigration clandestine.

"Je ne sais pas si c'est une porte de sortie ou non (...) Mais j'y suis opposé si ce président déclare l'urgence nationale à chaque fois qu'il n'est pas d'accord avec le Congrès", a dit un opposant.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :