Mercredi 20 Juin, 2018

Sexe : comment savoir si l’on est dans une relation protégée ?

En pleine période carnavalesque, à l’heure où les consignes de sécurité fusent de la bouche des autorités locales et du personnel médical, Loop Haïti, dans sa compagne de sensibilisation aux risques  des IST ou MST, vous invite à jouer la carte de la prudence et de la sécurité.

Il faut savoir quels comportements afficher si l’on veut opter pour une relation protégée, pour des rapports sexuels où aucun des deux partenaires n’encourt aucun risque : infections sexuellement transmissibles, maladies sexuellement transmissibles, grossesse non-désirée, etc. Cinq choses vous permettent de savoir si votre relation  est saine.

Le statut sérologique de votre partenaire ne doit pas être un secret bien gardé, pire un tabou. Ce statut est déterminé dans votre dossier médical après analyse d’un test de dépistage. Connaitre son statut sérologique, c’est accélérer la riposte contre le VIH/Sida, tandis que le dépistage, anonyme, volontaire et gratuit, c’est un moyen de prévention de l’infection.  

Parler de protection dans une relation revient à considérer le double aspect IST/grossesse. On se protège contre une infection sexuellement transmissible ou une maladie sexuellement transmissible (syphilis), mais aussi contre une grossesse non-désirée (dans le cas de femmes). Pour cela, l’usage des préservatifs est souhaitable. Les latex  sont conseillés en cas de rapports vaginaux, anaux ou oraux). Les préservatifs naturels ou en peau d'agneau offrent une protection fiable contre les risques de grossesse, mais ils sont beaucoup moins efficaces contre ceux en polyuréthane dont l’efficacité est bonne contre les IST.

Le dépistage  fait de manière régulière par les deux partenaires peut installer un sentiment de confiance mutuelle et réduit considérablement les risques des IST. Si vous avez des relations avec des partenaires qui changent fréquemment, faites-vous régulièrement dépister pour les IST dont le VIH. Il suffit de se rendre dans un laboratoire ou à l'hôpital. Si, avec votre partenaire, vous décidez de vous passer de préservatif, faites-vous dépister tous les deux. 

Soyez éduqués et informés : L'éducation est la base des rapports protégés. Renseignez-vous sur les modes de contamination, les maladies qu'on peut contracter, les traitements possibles. En ce domaine, votre médecin est le mieux placé pour répondre à toutes vos questions. Il existe aussi des livres et des sites Internet sérieux qui vous permettront d'en savoir plus.

La pilule contraceptive est la bonne formule pour éviter tout cas de grossesse non-voulue.  La contraception hormonale bloque les cycles de fertilité d'une femme pour empêcher une grossesse. La plus courante est la pilule, plus ou moins dosée selon les personnes : sa prise est quotidienne, sauf pendant les règles. Si la pilule est prise correctement, elle est efficace à 99 %. Pour la première fois, vous devez passer par un gynécologue qui, après examen, vous prescrira la pilule qui lui semble la mieux adaptée à votre cas. 

La surprenante difference entre le VIH et le SIDA : ICI.