Dimanche 8 Décembre, 2019

Sénateur Antonio Cheramy annonce la révocation de son Visa américain

Le Sénateur Antonio Cheramy dit Don Kato. Crédit photo: Senateur Antonio Cheramy/Facebook

Le Sénateur Antonio Cheramy dit Don Kato. Crédit photo: Senateur Antonio Cheramy/Facebook

L’Ambassade des États-Unis à Port-au-Prince aurait révoqué le visa diplomatique que détenait le sénateur de l’Ouest, Antonio Cheramy dit Don Kato. Il a fait l’annonce à notre rédaction, ce soir.

Dans une interview expresse accordée à Loop Haïti, ce mardi soir, le sénateur Antonio Cheramy dit Don Kato a fait l’annonce de la révocation du visa américain qu’il détenait sur le passeport diplomatique du Sénat de la république.

« Personnellement, je n'avais pas de visa depuis un an. C'est mon visa diplomatique qui a été révoqué », a informé l’élu de l’Ouest. Il poursuit qu’il n’a jamais voyagé avec le visa même étant sur son passeport. « Depuis un an, j'avais décidé de pas renouveler mon visa personnel », émet-il.  

Le sénateur croit dur comme fer que cette décision a un rapport direct avec la bataille qu’il entreprend contre le président de la République Jovenel Moise, appelant à sa démission à chaque fois. « Ils [les États-Unis, ndlr] ne veulent pas entendre parler de la démission de Jovenel Moise », fulmine le sénateur. « Ils disent que je représente une menace pour les Américains ».

Joint par téléphone, un employé de l’Ambassade n’a pas voulu faire de commentaire.

Dans une capture d’écran devenue virale sur les réseaux sociaux et authentifiée par le Sénateur, on peut lire une conversation mettant en situation le Consul général de l'Ambassade des États-Unis en Haïti, M. Scott Boswell, et l’élu de l’Ouest.

« Je voudrais vous parler aujourd’hui, si possible, en ce qui concerne votre visa pour les États-Unis. Vous pouvez me joindre par téléphone ou WhatsApp, comme vous préférez », a écrit Monsieur Boswell.

De son coté, Monsieur Cheramy a rétorqué de la manière suivante : « Depuis que j’avais choisi de m’engager dans la dénonciation des actes de malversation dans l’affaire des visas, je me suis attendu à une pareille réaction ». Le sénateur a rappelé dans la suite du message les informations qu’il nous a retransmises ce soir, à savoir qu’il détenait un visa diplomatique sur le passeport du Senat, mais il avait préféré de rester en Haïti pour continuer la lutte.

On se souvient qu’un peu plus tôt, en octobre, le Sénateur avait dénoncé la façon d’octroyer les visas en Haïti. « C’est de la mafia organisée », disait-il, à l’époque. Les ambassades pouvaient donner rendez-vous à plus de mille personnes, tout en sachant que seulement 10 d’entre elles obtiendront leur visa, fulminait-il.

Cet article a été mis à jour par la rédaction. 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :