Lundi 20 May, 2019

Jovenel Moïse réactive la commission de désarmement et de réinsertion

Jovenel Moïse et quelques membres de ladite commission/ Crédit : Page Facebook de Jovenel Moïse

Jovenel Moïse et quelques membres de ladite commission/ Crédit : Page Facebook de Jovenel Moïse

Installation au palais national, mardi 11 mars 2019, de la commission de désarmement, de démantèlement et de réinsertion (CNDDR). Cette structure a pour mission d’assurer la coordination et d'appliquer la politique de l’État liée au désarmement, au démantèlement des groupes armés et à la réinsertion sociale des brigands qui sèment la terreur partout dans le pays.

Le CNDDR est constitué d’Edwine Florexil ; Jean Rebel Dorcenat; Lucien Jean Chenet;Innocent Joseph, Jude Jean Pierre, Rodiny Jean Baptiste, Frantz Toyo, Abler Roudy Lalanne et Greatz Marie Lydie Sironel Charles et est autorisé à faire appel à toute personne dont elle estime avoir les compétences nécessaires à l’accomplissement de sa mission, stipulent les articles 5 et 6 de l’arrêté présidentiel le nommant.

Dans son allocution à l’occasion de la prise de fonction de cette commission, le président de la République Jovenel Moise affirme que la commission devra, dans le cadre des tâches à lui confiées,  collaborer avec la police nationale d’Haïti (PNH). Le chef de l’État exhorte les membres de cette structure à être efficaces et efficients. "Vous n’avez pas droit à l’erreur", tonne Jovenel Moise comme il l’a toujours dit lors des différences cérémonies d’installation.

« Nous attendons que vous vous mettiez rapidement au travail en suivant une méthodologie commune au processus de désarmement et de réinsertion. Ce, pour faciliter l’établissement d’un climat de paix et de sécurité particulièrement dans les quartiers si souvent identifiés comme des zones de non droit », poursuit le président.

Cet arrêté publié en date du  8 mars 2019 rend caduc celui du 28 août 2006 portant création et fonctionnement de la commission de désarmement sous la présidence du feu René Garcia Préval. Cette commission est désormais réactivée par Jovenel Moise.

Ont pris part à la cérémonie d’installation de cette commission notamment le Premier ministre Jean-Henry Céant, le président de la Cour de cassation René Sylvestre, des membres du corps diplomatique, la représentante de l'ONU en Haïti. Le directeur général de police nationale d’Haïti, Michel-Ange Gédéon, lui a brillé par son absence.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :