Lundi 17 Février, 2020

Salaire minimum: CNOHA exige 800 gourdes pour les travailleurs

Le coordonnateur général de la Coordination nationale des ouvriers haïtiens (CNOHA), Dominique Saint Eloi annonce des mouvements de mobilisation sur tout le territoire national en vue de forcer le gouvernement à adopter la loi sur le salaire minimum, salaire que l’organisation veut amener à 800 gourdes.

Dans une interview accordée à une station de radio de la capitale, Monsieur Dominique St Eloi affirme que la revendication des travailleurs ne se résume pas seulement au salaire minimum. « Le dossier des heures supplémentaires non payées des ouvriers qui travaillent plus 9h par jours parfois jusqu’à 12 heures fait partie de nos revendications », a fait savoir Monsieur St Éloi. « Nous allons continuer la mobilisation pour que le salaire minimum arrive à 800 gourdes », a-t-il ajouté.

Plus loin, le coordonnateur de CNOHA explique que le Salaire minimum est juste un aspect de la mobilisation. Le salaire minimum marche de pair avec des « accompagnements sociaux » tels que le transport des ouvriers, subventions des produits alimentaires et logements sociaux pour les travailleurs dans le secteur textile, explique Monsieur St Éloi. « Nous faisons la mobilisation pour un travail décent » supporte le Coordonnateur.

Monsieur St Eloi a par ailleurs lancé un appel aux organisations progressistes, aux organisations des droits humains et surtout aux ouvriers des quartiers populaires défavorisés (Solino, Cité Soleil, Onavil, Canaan, Grand Ravine…) à rejoindre le mouvement de mobilisation pour forcer le gouvernement à prendre ses responsabilités et à payer normalement les ouvriers qui travaillent sans relâche.

Wilner Bossou

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :