Mercredi 1 Avril, 2020

Saint Marc : arrestation des vendeurs informels du carburant

Cette photo prise à Port-au-Prince sert uniquement à cet article

Cette photo prise à Port-au-Prince sert uniquement à cet article

Une opération conjointe des agents de la police et le parquet de Saint-Marc s’est soldée par l’arrestation de plusieurs individus accusés de vendre des produits pétroliers sur la chaussée et par la saisie de plusieurs bidons de carburant. Cette opération visait à freiner le marché illégal du carburant à un  moment où le pays connait une pénurie, explique le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de la cité de Nissage Saget, Me Wilkens Jules.

Le parquetier s’en prend à un groupe d’individus y compris des pompistes qui profitent de la situation pour vendre de l’essence de mauvaise qualité à des camionneurs, taxieurs et des membres de la population à des prix élevés. « Le gallon de la gazoline se vend actuellement jusqu’à mille gourdes et il est mélangé d’autres substances. Ce qui représente un danger pour les moteurs des véhicules et motocyclettes », déplore Me Jules.

« La vente des produits pétroliers sur la chaussée est une pratique illégale qui représente une menace pour des membres de la population. A tout moment, l’essence stockée peut s’éclater et faire des victimes. Nous travaillons justement pour éviter cette situation », annonce le chef de poursuite qui se montre déterminé.

Les tarifs du transport en commun ont augmenté, cette semaine, à Saint-Marc en raison de la pénurie persistante de l’essence sur le territoire national. Cette augmentation crée des conflits entre camionneurs et passagers.

Depuis le week-end écoulé, les autorités concernées ont annoncé l’arrivée de 258 mille barils de pétrole en Haïti. Toutefois, quatre jours plus tard, le problème peine à être résolu.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :