Dimanche 13 Octobre, 2019

Rudy Hériveaux cloué au pilori par deux citoyens, dans un débat

Rudy Heriveaux, Directeur du MAST

Rudy Heriveaux, Directeur du MAST

Le directeur du Ministère des affaires sociales et du Travail, MAST, Rudy Hériveaux  a perdu ses moyens ce samedi 25 aout à l'émission Ranmase sur radio Caraïbes. Il a été descendu en flamme par un jeune citoyen, lors de son intervention sur le dossier de la dilapidation du fonds Petrocaribe.

La récente mobilisation des internautes a été au cœur du débat à l'émission "Ranmase" sur radio Caraïbes.  L'internet continue d'alimenter les médias traditionnels, en perte de vitesse pour certains. Sur le panel de Ranmase ce samedi 25 août, le sénateur  Youri Lartortue, Jean Joel Louis, l'ancien sénateur et ex-candidat à la présidence, Moise Jean Charles et le Directeur du ministère des Affaires sociales et du travail, Rudy Hériveaux.   

Dans ses envolées lyriques qu'on lui connait, l'ancien membre de Fanmi Lavalas a dénoncé une tentative de répandre le chaos dans le pays, parlant ainsi de la mobilisation citoyenne contre la corruption, le vendredi 24 août devant les locaux de la Cour supérieure des comptes (CSCCA). Le DG du MAST a, dans un sophisme, parlé de mains politiques qui financent le mouvement, sans donner de preuves et de références.

Cette déclaration a été démentie par deux jeunes citoyens, invités à donner leurs avis sur le sit-in du 24 août. L'un d'eux, Andy Antoine, a démontré la désuétude de cet argument du directeur général dont l'objectif est de discréditer le mouvement. C'est, selon Andy, une stratégie politicienne, qui réduit tout ras le bol, face aux vrais maux de cette société et toute prise de conscience à des manœuvres de dessous-table. 

Selon Andy, Rudy Heriveaux n'a fait qu'une projection des pratiques de corruption dont il est l'objet sur le mouvement. " Il ne suffit pas de multiplier des synonymes. Il faut avoir des arguments pertinents, au regard de l'histoire", a lancé Andy contre l'ancien députésur un ton de colère. 

Ancien docteur, selon Armand Jules, Rudy Hériveaux fait partie de cette classe de politiciens traditionnels, girouettes, dont la cupidité et les mauvaises pratiques ont été mises à nue par la présidence de Michel Martelly, toujours selon le citoyen qui a lui aussi pris part au sit-in.  

"Si la présidence de Martelly à un point fort, c'est sa façon de montrer les dessous de la politique haïtienne. Elle a démontré clairement qui est qui et qui fait quoi dans cette société, comme vous, Rudy Hériveaux, ancien député de Lavalas, aujourd'hui au service des voyous de PHTK", a lancé Armand.

Face à cette  assertion, le directeur General du MAST, réduit au silence,  s'est contenté de lancer des invectives, en qualifiant le jeune de "caniveau".   

Ce revirement de Rudy Heriveaux d'un parti d'extrême gauche a un parti d'extrême droite a été déjà questionné par une jeune journaliste Netty Duclaire, lors d'une émission animée par Brégard Anderson, diffusée en Live Facebook. Le directeur général a eu la même réaction.

Le PetrocaribeChallenge secoue la société et la classe politique haïtienne. Il remet sur la table des discussions le dossier de gaspillage d'un fonds de plus de 3 milliards de dollars par plusieurs fonctionnaires, entre 2006 et 2016. Ce challenge, initié il y a plus d'une semaine par des internautes, institue la corruption comme un le fléau le plus urgent à abattre dans une société ou les inégalités sont criantes alors que l'utilisation des biens publics n'est pas toujours transparente.  

                                                                    

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :