Vendredi 19 Octobre, 2018

Roody Rood Boy, Baky et Trouble Boy: voilà comment tout a commencé

Si vous êtes sur Facebook, Twitter et Instagram, impossible que ce clash passe sous votre nez sans que vous ne vous en aperceviez. Les internautes haïtiens choisissent leur combat. Les fans, leur camp. Et c’est une belle manifestation de la démocratie dans ses multiples acceptions. Au diable le rapport Petro Caribe qui met au grand jour la dilapidation de plus d’un milliard de dollars de prêt accordé à Haïti dans le cadre d’un accord bilatéral avec le Venezuela, -aujourd’hui au bord du gouffre-.  Les avertissements de la protection civile relatifs à des risques d’inondation passent inaperçus, la toile affiche la carte « busy ». Prudentia ! Les dieux de l’Olympe du Rap Kreyòl se battent.

Difficile de remonter fidèlement à l’origine de ce clash qui met au coude à coude la Team « RoodBoy » composée de Roody RoodBoy, PJay et Master Brain et la Team « Trouble » avec Trouble Boy, Baky et presque Wendy. Si pour certains, le clash prend racine dans l’amour impulsif et partagé pour une Rebelle, et ne fait que rendre manifeste une animosité latente entre deux rivaux, compagnon de plume (plutôt de micro ou de bière), qui usent (usaient ?) à prendre rendez-vous avec l’inspiration au sommet du même mont (de vénus) ; pour d’autres, il n’en est rien de tout cela.

De notre observation, tout a commencé avec ce track du Rood Boy qui a fait trembler le net : « Tranble », sorti le 29 octobre dernier. Le virus s’est rapidement propagé. Probablement déjà en route, le 1er novembre, en plein guédé, Trouble Boy, révèle qu’il est prêt à aller faire un petit tour à l’alma mater « pour eux » : « Pral nan peyi l pou yo #PNPPY». Morceau très bien accueilli, qui a fait couler beaucoup de salive mais a aussi fait griller d’innombrables mégaoctets.Tout allait bien dans la République, jusqu’à ce moment où…

 

Les Putschistes débarquent. Coup d’Etat. Trouble dans la République. Baky Popilè, Magic Touch et Wendy, n’ont exprimé aucune pitié pour ce chef qui n’en avait cure de son peuple. Originaire de Petit-Bois (Ti Bwa), l’officiel déchu n'aurait jamais dû accepter de régner à Grand Ravine, de l'avis des Putschistes. Punchlines. Etape par étape, le rappeur Wendy a expliqué son modus operandi pour accaparer le pouvoir, et à en croire sa méthode, Oncle Mugabe n’aurait vu que du bleu, tandis que Baky et Magic se contentaient de lire l’acte d’accusation, le long du track. Accusé, déchu puis condamné à l’exil, les dés sont jetés. Le coup est dur.

 

Mais c’était sans compter sur la pugnacité du RoodBoy, qui s’est auto identifié dans le « Koudeta ». De la France étant, Roody Rud Boy annonce « Zok*k* », un freestyle. Le jeu devient intéressant. Panique dans la République. Roody se prend en photo devant un avion pour patenter son retour. Et pour des raisons de sécurité, le morceau sortira très tard dans la nuit. 12 :30, le web s’enflamme. « Zok*k* » a lage ! Tweets, commentaires, publications, émerveillements, déceptions, endossements, euphories. Les réactions fusent.

 

Que dira Baky, traité de Blaky dans « Zok*k* » ? Trouble Boy avait-il réellement été détourné de son chemin et consommé l’argent de l’oungan ? Le premier, amateur de domino, sort son Doub Blan. Le second, plus technicien, demande « Revise l ». En moins de 24 heures, les deux tracks sont enregistrés, mixés et prêts pour la consommation. A une heure d’intervalle, le public est servi. Les jeux sont faits. Pjay doit rester dans son repos, recommande Baky. En Haïti, guédé oblige, autant qu’on respecte nos morts, on ne badine pas avec leurs zombies.

 

Et pendant ce temps-là, Lame A, peine à mobiliser pour son cinquième album. C'est la fin d’un temps.

Dans le même registre, des acteurs du Rap Kreyol, s’enchantent pour ce regain d’énergie dans le secteur, mais d’autres restent perplexe quant à ses retombées. S'agira-t-il d'un « beef » de plus, à la RockFam et barikad ? Ou, est-ce un véritable renouveau du Rap Kreyòl qui prend désormais le chemin de l’industrialisation ?

En attendant, de quel côté êtes-vous ? Etes-vous plutôt « Team Roodboy » ou « Team Trouble » ? Faites-vous voir.

Gregoryleroi