Lundi 13 Juillet, 2020

Michel a 70 % de chance d'être ratifié à la Chambre basse, dit Etienne

Fritz William Michel déposant ses pièces à la Chambre basse / Photo: Primature

Fritz William Michel déposant ses pièces à la Chambre basse / Photo: Primature

« La déclaration de politique générale du Premier ministre nommé, Fritz William Michel, a 70% de chance d'être ratifié à la Chambre basse ». C’est ce qu’a déclaré ce vendredi 26 juillet, le député Ronald Etienne, membre de l’Alliance Parlementaire pour le Renouveau (APR), bloc majoritaire à ladite chambre. A en croire l’élu de Pestel, la majorité des parlementaires, y compris certains de l’opposition, sont prêts à voter pour.

Le groupe majoritaire ainsi que d’autres blocs politiques à la Chambre basse seraient prêts à voter en faveur de l’énoncé de la politique générale du Premier ministre nommé Fritz William Michel. « Même des parlementaires de l’opposition se disent prêts à faire le même geste », confie le député Ronald Etienne lors d'un entretien avec Loop ce vendredi.

Mais avant la séance de ratification, l’élu de Pestel veut discuter avec le prétendant à la Primature sur les problèmes auxquels les circonscriptions sont confrontées. « Cette nouvelle équipe gouvernementale doit jouer un rôle important dans le contexte actuel », a dit le député Etienne, qui affirme être prêt à voter en faveur de la déclaration de politique générale du PM nommé, mais non sans conditions.

Le parlementaire du Consortium national des partis politiques souligne qu’il est impératif de voter rapidement un nouveau gouvernement. « La ratification d’un Premier ministre, selon Ronald Etienne, favorisera d’abord le vote du budget de la République, de la loi électorale et de l’accord de prêt avec le Taïwan.

« Le pays doit retourner à la normalité. Un gouvernement légitime est indispensable pour adresser les différents problèmes socio-économiques et politiques », affirme le parlementaire appelant ces collègues de l’opposition à un dépassement de soi. Pour lui, les opposants doivent accorder une chance au pays, pour permettre à l’assemblée de doter le pays d’un gouvernement.

Dans la foulée, le député de Pestel condamne l’attitude de certains députés qui exigent clairement des postes ministériels. « Sa fè lèd. E li pa bon pou imaj enstitisyon an », dénonce Ronald Etienne, qui croit que ces genres de pratique rendront beaucoup plus compliqué le fonctionnement de l’administration publique.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :