Dimanche 29 Novembre, 2020

Rhodenie Désir remporte deux prestigieux prix de la danse au Canada

Rhodenie Désir/ Photo: Festival Accès Asie

Rhodenie Désir/ Photo: Festival Accès Asie

Rhodenie Désir, une Haïtienne de 37 ans, a remporté le « Grand Prix » et le « Prix Envol » de la danse 2020 à Montréal pour son spectacle baptisé « Bow’t Trail Rétrospek ». Elle devient la première femme noire et la plus jeune artiste et à obtenir ce prix créé en 2011.

La chorégraphe d’origine haïtienne, Rhodnie Désir, a remporté le lundi 9 novembre le « Grand Prix » de la danse de Montréal et le « Prix Envol » pour la diversité culturelle et les pratiques inclusives en danse. Elle a reçu ses distinctions pour son spectacle intitulé « Bow’t Trail Rétrospek », présenté en février, à Espace libre, en pleine expansion du nouveau coronavirus dans le monde.

Le Grand Prix de la danse de Montréal est porté par Québecor et la Ville de Montréal. Le prix ENVOL, pour sa part, est présenté par le Conseil des Arts de Montréal est remis à RD Créations, d'après le Festival Accès Asie, qui a félicité la gagnante dans une publication sur Facebook. 


« J’ai été sonnée. Je me suis effondrée en larmes. Je fais partie des artistes hautement fragilisés par la [COVID]. Les personnes racisées et autochtones sont les plus touchées durant cette pandémie. [...] Ça brise le plafond de verre, et j’espère que ça va donner espoir à des artistes qui veulent laisser tomber », a déclaré la danseuse dans une entrevue accordée à Radio Canada.

Le projet « Bow’t Trail Rétrospek » est un ensemble de séries documentaires, reparties en sept chorégraphies, une websérie de cinq épisodes et un webdocumentaire de plusieurs vidéos, retraçant la mémoire et l'histoire des peuples afro-descendants dans les Amériques. Ainsi, des tournages ont eu lieu dans cinq pays différents: le Brésil, le Mexique, le Canada (Nouvelle-Écosse), les États-Unis et particulièrement Haïti, le pays le plus important sur sa liste, a en croire ses propos. Car, dit-elle, c’est le premier territoire où les esclaves se sont émancipés.

« Le bow’t [bateau] trail est un chemin sur lequel des gens embarquent. Comme mes ancêtres, on ne part avec rien d’autre que son savoir et son instinct, et on crée de A à Z en s’inspirant du territoire. Dans mon cas, comme je voulais créer une nouvelle œuvre dans chaque pays, il me fallait passer par cette façon de m’imprégner de la culture locale, comme un caméléon », a encore expliqué Rhodnie Désir, citée par Radio-Canada.

La qualité et l’immensité de son travail ont été encensées par le jury. « Cette artiste aux multiples facettes, communicatrice avisée, activiste et performeuse d’une grande puissance, creuse en elle au-delà de l’évidence avec persévérance et conviction », a justifié le jury.

A noter que le Grand Prix de la danse de Montréal est doté d’un montant de 25 000 dollars et est décerné à des artistes du Canada ou de l’étranger pour leur contribution exceptionnelle à la danse.

Michelet Joseph

micheletjoseph93m.j@gmail.com

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :