Samedi 25 Janvier, 2020

Voilà pourquoi les partis politiques n'ont pas encore leur chèque

Le comité de suivi lors de la présentation de son rapport. Photo: Journal l'Union

Le comité de suivi lors de la présentation de son rapport. Photo: Journal l'Union

Des représentants de partis prenant part au processus sur le Financement et l’Institutionnalisation des Partis Politiques en Haiti, se plaignent du retard enregistré dans l’émission des chèques qui devraient être disponibles depuis décembre 2017.

Pour le moment, aucun parti n'a encore rien empoché. Les grognes prennent chair en coulisse.

Pour Mathias Pierre, président du comité de suivi pour le financement des partis politiques, l’exécutif et le comité de suivi ne sont pas responsables du retard lié à l’émission des chèques.

La faute incomberait plutôt à certains partis politiques qui n’ont pas leur matricule fiscal renouvelé. Sur 57 partis, seulement une vingtaine environ a déjà soumis les pièces requises, a-t-il fait savoir.

Or, pour que l’Etat puisse faire un décaissement, ajoute-il, il lui faut un numéro d’identification fiscal (NIF). 

Il a même fait un tweet pour expliquer le problème et « prier » les concernés à « faire le nécessaire dans le meilleur délai ».

Après quoi, tout est « Ok » au niveau de la primature, du Ministère des finances et autres, a-t-il affirmé, ajoutant qu’à partir de la semaine prochaine, les responsables recevront une autre série d'appels pour passer réclamer leur paquet.

Les conditions : les partis concernés doivent prendre dans le meilleur délai, les dispositions nécessaires et soumettre une photocopie de reconnaissance légale et leur NIF. Les regroupements, pour leur part, devront apporter une copie de leur statut notarié et leur NIF.

Parmi les 107 partis qui ont pris part aux élections entre 2014 et 2016, 57* sont éligibles et se partageront un financement public allant jusqu’à 572 millions de gourdes sur 12 mois dans le cadre de l’application de la loi sur les partis politiques.

Selon le rapport présenté en décembre 2017 par le comité de suivi présidé par Mathias Pierre, 13 partis auront un montant mensuel compris entre 1.078 million et 6.623 million de gourdes; 11 partis recevront chaque mois entre 504 mille et 727 mille gourdes ; 14 se recevront une allocation d’un montant mensuel entre 199 mille et 437 mille gourdes et pour finir, les 20 autres un montant mensuel entre 100 mille et 107 mille gourdes.

*Avant, on parlait de 58 partis. Mais Mathias Pierre se réfère à la page 15 du rapport du comité pour montrer qu'il y avait, dans la liste, un groupe de candidats indépendants qui ne seraient plus éligibles à recevoir l'allocation

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :