Lundi 27 Janvier, 2020

RD: Les autorités s'activent contre la rage canine à la frontière

Les autorités s'activent contre la rage canine à la frontière

Les autorités s'activent contre la rage canine à la frontière

Les autorités Dominicaines se montrent très préoccupées après avoir recensé trois cas de décès suite à des morsure de chiens enragés dans la province de Pedernales. Les trois victimes seraient des enfants et le premier cas a été constaté en août dernier, selon ce que fait savoir les autorités de la santé publique de ce pays.

Face à cette situation, elles veulent lancer une campagne de vaccination à Pedernales et dans les zones avoisinantes, y compris Anse-à-Pitres. Ces autorités ont raconté à la presse leur difficulté alors qu’elles craignent que la maladie ne se propage.

Lors de la réunion organisée la semaine dernière avec le directeur de l’hôpital d’Anse-à-Pitres, Pierre Fils, ce dernier n’a pu fournir des coordonnées sur le nombre de chiens qu’abritent les foyers de sa province. Pourtant, il a affirmé que les autorités haïtiennes avaient récemment vacciné ces animaux.

Pierre Fils avait conseillé aux représentants dominicains de contacter le ministère de la santé publique en Haïti afin de pouvoir planifier cette campagne.

Dans une interview accordée samedi, le ministre de la Santé dominicain, Rafael Sánchez Cárdenas, qu’il coordonne cette campagne avec les autorités de l’hôpital d’Anse-à-Pitres à travers le Bureau Panaméricain de la Santé.

Le troisième cas de décès a été enregistré le 24 décembre à Pedernales après qu’un enfant de 5 ans est rentré dans le coma à l’hôpital Robert Reid Cabral. Dans cette région, les autorités ont recensé des foyers abritant au moins 20 chiens, mais les habitants, jusqu’à présent, refusent de se faire vacciner contre la maladie de rage.

Le cas d’Haïti

En septembre dernier l’Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS), après avoir publié son rapport annuel, a conseillé aux autorités de la santé publique d’améliorer leurs efforts afin d’éradiquer les cas de décès suite aux morsures de chiens enragés. Selon leurs statistiques, au moins 20 personnes ont été tuées par le virus rabique en 2017. Huit cas ont été enregistrés par le ministère de la santé publique entre février et septembre 2018.

Source: Diario Libre

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :