Mercredi 21 Août, 2019

Medina: « Nous sommes l’économie la plus prestigieuse des Caraïbes...»

Le président dominicain, Danilo Médina et le chef de l'Etat haïtien, Jovenel Moise./Photo-Source: Haiti Reyèl

Le président dominicain, Danilo Médina et le chef de l'Etat haïtien, Jovenel Moise./Photo-Source: Haiti Reyèl

Avec une croissance moyenne de 6,6% affichée par an, une pauvreté rurale passée de 51% en 2013 à 25,6% en 2018 et une masse monétaire estimée à près de 111 milliards de pesos en circulation sur le marché, la République Dominicaine « est l’économie la plus prestigieuse des Amériques Latines et des Caraïbes », a affirmé le président Danilo Medina, inaugurant une usine de transformation de produits laitiers, de fruits et de nectars. Le chef de l’État dominicain a fait cette déclaration 24 février dernier lors de « la livraison de cette usine promise aux agriculteurs de Hato Mayor », lit-on sur le site de la présidence dominicaine.

Forte de cette croissance, « la plus forte de la région », a vanté le président dominicain, la République Dominicaine a mérité sa participation, comme le pape François, à la 42e session du Conseil du Fond International du Développement Agricol (FIDA). Son invitation à ce grand rendez-vous déroulé à Rome en Italie n’est pas une coïncidence, prétend-t-il. Cette invitation est le signe que son pays commence à devenir un « objet d’admiration ».

Qualifiant son pays de modèle en matière d’économie florissante et de croissance, Danilo Medina indique qu’il veut faire de la République Dominicaine un pays de classe moyenne en attaquant des problèmes structurels et en travaillant sur des secteurs comme le transport, l’énergie, la santé, la justice, entre autres.

Force est donc de constater que la croissance du pays voisin est en nette hausse par rapport à celle d’Haïti, affichant un taux de 1,5%, selon les chiffres communiqués par le ministre haïtien de l’Économie et des Finances, Ronald Décembre, intervenant en janvier 2019 à l’émission Grand Rendez-vous économiques de télé Métropole.

Par ailleurs, de nombreux économistes haïtiens avaient tiré la sonnette d’alarme sur la situation économique du pays et préconisaient une rupture et un changement de paradigmes dans l’élaboration des textes de lois de finances qui ne favorisent pas la croissance économique, mais qui plutôt enfoncent davantage le pays dans la crise.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :