Jeudi 17 Octobre, 2019

Ratification: la séance se déroule malgré l’assaut des opposants

Capture d'écran

Capture d'écran

Comme annoncé, le bureau de la Chambre des députés a démarré ce mardi 3 septembre, la séance de ratification de la déclaration de politique générale du Premier ministre nommé, Fritz William Michel. Une décision prise par le bureau, malgré l’opération de sabotage perpétrée, tôt ce mardi matin, par les députés de l’opposition.

5 heures de l’après-midi. Le bureau a procédé à son premier appel nominal, qui a accusé la présence de 81 députés. Une étape qui s’est déroulée dans une ambiance cacophonique. Les députés de l’opposition, présents dans la salle de séance, ont tenté de perturber la tenue de la séance. A l’intérieur de l’espace parlementaire, des députés pro et anti-gouvernementaux étaient à couteaux-tirés.

La décision de réaliser la séance a été prise suite à une résolution du bureau. Se rendant sur place pour constater les dégâts, le Vice-président aux séances a rappelé que seule l’assemblée des députés peut décider de la tenue ou non d’une séance. « Un bloc politique ou un groupe de parlementaire ne peut pas imposer sa loi à une assemblée », déclare Caleb Desrameaux, qualifiant de « vagabondage », le saccage de la salle de séance.

Pour le député de Tabarre, il s’agit d’une action extrémiste des députés de l'opposition qui contestent une décision de la conférence des présidents de commission.

Notons que quelques heures après l’acte, des dispositions avaient été pour nettoyer et arranger la salle, pour faciliter la tenue de cette séance. A rappeler qu’un important dispositif de sécurité a été remarqué devant les locaux du Parlement au bicentenaire. Des agents de plusieurs unités spécialisées de la police sont remarqués.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :