Lundi 16 Septembre, 2019

Ratification de Michel: des députés opposants annoncent les couleurs

Le Premier ministre nommé Fritz William Michel, déposant ses pièces à la Chambre des députés/ Photo: Loop Haiti

Le Premier ministre nommé Fritz William Michel, déposant ses pièces à la Chambre des députés/ Photo: Loop Haiti

Moins de 24 heures après la publication de l’arrêté présidentiel nommant le citoyen Fritz William Michel Premier ministre, les réactions ne tarissent pas. A la Chambre basse, des députés de l’opposition dont Abel Descollines, Déus Déronneth et Joseph Manès Louis annoncent déjà les couleurs concernant la ratification du nouveau PM.

Le député Joseph Manès Louis avertit que cette séance ne pourra se tenir tant que le dossier de la mise en accusation du président Jovenel Moïse accusé de crime de haute trahison n’est pas traité. Il indique, par ailleurs, faire peu de cas du choix de Fritz William Michel en remplacement de Jean-Michel Lapin.

Son collègue, le député Abel Descollines croit que tout bénéfice de l’urgence doit être accordé au dossier de la mise en accusation du président Jovenel Moïse. « C’est un préalable au processus de formation du nouveau gouvernement au niveau de la chambre basse », prévient-il. L’élu de Mirebalais s’en prend ouvertement au président de la Chambre basse, Garry Bodeau, qui selon lui, se démène pour organiser des séances seulement lorsque ses propres intérêts sont en jeu, qualifiant l’élu de Delmas d’obstacle à la démocratie parlementaire.

Le député Déus Déronneth également de l’opposition s’oppose à toute séance de ratification de la politique générale du Premier ministre nommé pas avant que le dossier de la mise en accusation soit évacué.

L’élu de Marigot, qui se déclare surpris par la célérité avec laquelle la démission de Jean-Michel Lapin suivie de la nomination du nouveau PM et l’arrestation du chef de gang Arnel Joseph sont intervenues en moins de 24 heures, s’est montré lui aussi très critique à l’égard du député Bodeau, dénonçant le deux poids, deux mesures du président de la Chambre basse.

Déronneth envisage d’ailleurs d’écrire à la Cour des comptes et du contentieux administratif afin de demander un audit de la gestion de Garry Bodeau.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :