Lundi 6 Juillet, 2020

Rameau Normil prend les rênes de la PNH, des sénateurs réagissent

Rameau Normil, nouveau DG de la PNH/ Crédit: Twitter de la PNH

Rameau Normil, nouveau DG de la PNH/ Crédit: Twitter de la PNH

Quelques heures seulement après la nomination de Rameau Normil comme Directeur Général a.i de la Police Nationale d’Haïti, les réactions pleuvent au Sénat de la République. Si certains sénateurs saluent la décision du président Jovenel Moïse et parlent d’un « bon pas », d’autres remettent en question la légitimité du remplaçant de Michel-Ange Gédéon.

« C’est un choix normal. Un changement qui tombe à point nommé », a réagi le sénateur Ronald Larèche, qui se dit insatisfait de la gestion de Michel-Ange Gédéon a la tête de l’institution policière durant son mandat de trois (3) ans. Sans vouloir apporter une quelconque accusation, le parlementaire dénonce le comportement de l’ex-DG de la PNH qui, selon lui, était trop politisé.

« En lieu et place d’un Directeur Général, M. Gédéon s’est comporté plutôt comme un homme politique en pleine campagne électorale. Doit-on s’attendre à sa candidature à la présidence, comme l’avait fait Mario Andresol ? », s’interroge Ronald Larèche.

En ce sens, l’élu du Nord-est met en garde le nouveau DG de la PNH, Rameau Normil, contre toute velléité de politiser l’institution policière. Pour Larèche, il faut du sang neuf au sein de la police haïtienne, surtout à l’approche de la réouverture des classes. « Il faut également une réponse à l’insécurité qui ne cesse de faire des victimes à l’entrée sud de la capitale, particulièrement dans la zone de Bicentenaire, de Village de Dieu et de Martissant », a dit l’ex-inspecteur de police.

Le parlementaire du parti VERITE qui vante le parcours de M. Rameau au sein de la police, particulièrement à la DCPJ, dit espérer que de sérieux  changements seront opérés au niveau des directions départementales et des unités spécialisées. « On a besoin de quelqu’un d’honnête qui va protéger les citoyens, et non les bandits », insiste le sénateur.

Son collègue du département des Nippes, Francenet Dénius, lui aussi réagit suite à la nomination de Rameau Normil, mais évoque une question de légitimité. « C’est un Premier ministre intérimaire qui a signé l’arrêté nommant le nouveau patron de la police. Est-ce que cela ne va pas affaiblir sa légitimité ? Normil sera-t-il dans une situation confortable ? », se questionne le parlementaire.

Selon Francenet Dénius, Rameau Normil a besoin de légitimité pour asseoir son pouvoir et faire convenablement son travail. L’élu des Nippes dit attendre des explications de la part de la Commission justice et sécurité du Sénat, pour savoir si oui ou non, elle a été consulté dans le cadre de ce choix. Le parlementaire du parti VERITE croit important de savoir si cette nomination est conforme à la Constitution, afin de mettre le nouveau DG a.i de la police dans une situation où il peut exercer sa fonction en toute autorité.

Après sa nomination, le choix de Rameau Normil comme nouveau Directeur générale de la PNH, doit être ratifié au Sénat de la République. Une fois cette étape franchie, le remplaçant de Michel-Ange Gédéon sera autorisé officiellement à remplir sa mission qui est de « protéger et servir la population ».

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :