Dimanche 25 Octobre, 2020

Radiokam, plateforme numérique au service de la radiologie en Haïti

A gauche, le CEO de Banj, Marc Alain Boucicault et à droite, l’initiateur de "Radiokam", docteur Djinaud Prophète/ Photo : Banj

A gauche, le CEO de Banj, Marc Alain Boucicault et à droite, l’initiateur de "Radiokam", docteur Djinaud Prophète/ Photo : Banj

Djinaud Prophète, jeune médecin haïtien, vient de lancer le 31 janvier de concert avec l’incubateur Banj, une plateforme numérique baptisée "Radiokam". Cette dernière vise à permettre aux médecins haïtiens d’accéder à des examens de radiologie médicale et les interpréter pour les patients et les médecins.

« Radiokam est une plateforme numérique qui permet aux médecins d’interpréter des examens de radiologie et d’imagerie médicale en ligne » a expliqué le médecin et radiologue Djinaud Prophète joint par la rédaction de Loop Haïti. Ce passionné des sciences médicales avait pour ambition de réaliser un alliage où la technologie serait au service de la médecine en se focalisant sur des examens tels : radiographie, échographie, scanner, endoscopie, imagerie par résonance magnétique (IRM) etc.

Objectif atteint! Le médecin Prophète vient de remporter le pari en lançant le 31 janvier, Radiokam, la première plateforme haïtienne permettant à des médecins de lire et d'interpréter des examens médicaux soumis en ligne. Satisfait de l’accueil reçu par Radiokam, Prophète reste convaincu que cet outil lancé en collaboration avec l'incubateur Banj, facilitera la vie des patients et médecins haïtiens.

Dans son allocution lors du lancement de la plateforme, le jeune entrepreneur Marc Alain Boucicault, CEO de Banj, a félicité ce qu'il appelle un progrès médical pour Haïti, s’appuyant sur la technologie et dont le premier impact sera la décentralisation du service de la radiologie à travers le pays. « Pour qu’Haïti puisse parvenir au changement dont rêvent ses enfants, il faudrait beaucoup plus d’histoires inspirantes qui peuvent influencer d’autres jeunes à suivre le chemin du succès » exhorte le numéro 1 de Banj.

Radiokam, un facilitateur

« Il y a deux ans, j’ai constaté les difficultés rencontrées par les patients pour obtenir les résultats de leurs examens en radiologie. Souvent des paysans déboursent le double voir même le triple du montant d’une radiographie pour rentrer à Port-au-Prince, rencontrer un radiologue et obtenir une interprétation de cet examen. J’ai voulu changer la donne » témoigne Prophète, créateur de Radiokam.

Le jeune médecin originaire de Port-de-Paix est convaincu qu’en numérisant les donnes médicales, les patients économiseront plus d’argent mais aussi de temps. « Les patients n’auront plus à se rendre à la capitale pour obtenir un résultat médical de ce genre se réjouit-il. Où qu’ils soient, ils pourront avoir le résultat de leurs examens en ligne grâce à une publication qui sera faite par le centre médical où la personne concernée a été consultée ».

De plus, promet le PDG de Radiokam, le demandeur recevra ses résultats, avec une demande en urgence, en moins de six heures; avec une demande de service rapide, entre 6 et 24 heures. Et si la demande est classée "routine", les résultats seront prêts entre 24 à 36 heures. Une formule pour économiser du temps et de l’argent tant du côté des malades que celui des médecins.

Un projet ambitieux

Pour intégrer le réseau médical de Radiokam, les centres de santé et hôpitaux haïtiens munis d'un service de radiologie devront créer un compte sur www.radiokam.com et remplir le formulaire d’adhésion pour avoir accès au service de transferts d’examen. Mais la vision ne se limite pas à ces services. Le staff de Radiokam dans ce qu’ils appellent une « externalisation » de la plateforme vise l'intégration d'hôpitaux étrangers, qui sont de potentiels partenaires de ce projet qui ne veut pas se limiter aux 27 700 kilomètres carrés d’Haïti.

Qu'est-ce qu'un radiologue ?

D’après Le journal médical des femmes, « le radiologue est un médecin spécialisé en radiologie. Il fait passer des examens de radiographie, d'échographie, des scanners et des IRMs. Il peut aussi pratiquer des techniques de radiologie interventionnelle comme l'angioplastie par exemple qui consiste à pratiquer des actes diagnostiques et thérapeutiques invasifs sous surveillance radiologique. Il est généralement assisté par un manipulateur en radiologie ».

D’après ce qu'a communiqué le docteur Prophète à la rédaction de Loop Haïti, il existe moins d’une cinquantaine de radiologues à travers le pays pour 11 millions d’habitants. Et le pire est que presqu’une quarantaine évolue à travers la capitale haïtienne, ce qui rend extrêmement difficile l’accès à des soins de radiologie dans les 9 autres départements du pays.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :