Récente appréciation du dollar américain : le Parlement haïtien est-il responsable ?

Le dollar s'échange contre près de 65 gourdes sur le marché.

Après avoir affiché une certaine stabilité juste au-dessus de la barre de 60 gourdes  au cours des derniers mois, le billet vert s’est apprécié durant la seconde semaine du mois de juillet 2016 pour se rapprocher du niveau de 65 gourdes sur le marché local des changes. Une telle appréciation est jugée inattendue du fait que de récentes mesures adoptées par des responsables économiques avaient donné lieu à une certaine stabilisation du dollar américain par rapport à la gourde haïtienne durant les derniers mois. En outre, l’arrivée des Haïtiens de la diaspora en grand nombre en cette époque de l’année, favorise généralement une augmentation de l’offre de devises sur le marché des changes. 

Des analystes attribuent la récente surchauffe de la devise américaine par rapport à la monnaie locale, à l’incertitude créée par le comportement irresponsable des Parlementaires haïtiens face à la crise politique. En effet, ces derniers refusent de terminer la séance au niveau de l’assemblée nationale entamée depuis quelques semaines déjà, afin de se prononcer sur le statut du Président provisoire, Jocelerme Privert, dont le mandat est arrivé à terme le 14 juin dernier, selon les termes de l’accord signé en février 2016.

L’absence de séances de travail au sein du Parlement constitue une sérieuse entrave au développement économique du pays. Plusieurs projets et propositions de loi sont en souffrance causant ainsi un environnement d’affaires peu incitatif à la croissance économique.

Les députés n’ont pas pu finaliser jusqu’à présent la ratification du projet de loi des finances rectificatif pour l’exercice fiscal en cours déposé par l’Exécutif en avril dernier. Entretemps, le gouvernement a remis à la Chambre basse le projet de loi des finances pour l’exercice fiscal 2016-2017. En raison de l’ambiance régnant de nos jours au Parlement, on doute fort que les travaux pour la ratification du document aient été déjà entamés. Tout retard enregistré dans les travaux parlementaires pourrait affecter l’adoption d’ici septembre prochain du projet de loi des finances. Ceci forcerait les responsables de l’Exécutif à reconduire le budget de l’exercice fiscal 2015-2016 pour le prochain exercice, ce qui aura des impacts négatifs sur la croissance économique en 2017.

Il importe de préciser que la gourde haïtienne a connu une dépréciation de plus de 18% par rapport au dollar américain juin 2016 par rapport à octobre 2015, soit au cours des neuf derniers mois. Au cours du trimestre avril-juin 2016, le dollar américain a accusé une moyenne mensuelle de de 62.50 gourdes contre 54.80 gourdes durant le trimestre octobre-décembre 2015.

Une telle dépréciation a contribué aux pressions inflationnistes dans l’économie haïtienne, avec un taux d’inflation évoluant au-dessus de la barre de 15%, en rythme annuel, au cours des mois de juin et juillet 2016.

   

0 comments