Dimanche 20 May, 2018

Qui sont les gagnants du concours Digicel Entrepreneur de l’année ?

Cela fait 8 ans depuis que la Digicel honore des personnes vouées à l’entreprenariat à travers son grand concours baptisé « Digicel Entrepreneur de l’année ». L’édition de cette année s’est déroulée autour de la thématique « Le transfert de savoir comme clé du succès». Lancé 7 juillet 2017, ce concours a finalement récompensé 5 gagnants dans 5 catégories parmi lesquels a surgi Dr Harry Beauvais, principal gagnant de cette 8e édition.

 

Dans l’ensemble, ceux qui ont été distingués par le jury au final sont : Hans, Gilbert et Patrick Woolley ; Brendon Brewster ; Marthe Fortuné Doreus ; Valery Adrien ; Dr Harry Beauvais respectivement issus des catégories Agriculture et environnement, Construction, Industrie, Émergente, Services.

Pour avoir une plus large idée des 5 primés de la finale de cette année, nous vous proposons ci-dessous une courte biographie de chacun d’entre eux.

1- Dr Harry Beauvais, grand gagnant de la soirée

On commence d’abord par le premier gagnant du concours. Le Dr Harry Beauvais a fait des études en médecine en Haïti avant de rejoindre les Etats-Unis pour une maîtrise en Santé Publique à l’université Johns Hopkins. Il a ensuite obtenu une bourse en Fécondation In Vitro (FIV) à l'Université de Tel Aviv après avoir travaillé au Cleveland Clinic.

Quelques instants avant d’être consacré grand gagnant du concours, Dr Beauvais a remporté la première place dans la catégorie « Service » avec le Centre Haïtien d’Investigation et de Traitement Avancé de l’Infertilité (CHITAI), basé à Port-au-Prince. 24 personnes travaillent au total dans ce centre avec qui, le médecin, a comme objectif de mettre sur pied le premier centre de santé complet pour la femme en Haïti.

Après avoir cofondé la FOSREF en 2004, Harry Beauvais a entamé son projet avec une petite clinique de fertilité en 2005, car il a voulu à tout prix instaurer la FIV en Haïti. Ainsi, le CHITAI a vu le jour en juin 2011, avec l’assistance technique de l'Université Duke, et grâce à des fonds personnels et l’apport de partenaires et de la Banque.

Le Dr Harry Beauvais a fait choix de devenir médecin en étant grandement influencé par la carrière d’infirmière vivement intéressante de sa mère. Il a décidé ultimement que « la médecine était la carrière qui pouvait vraiment faire la différence et changer des vies ».

2- Hans Gilbert et Patrick Woolley

Ces trois-là ont réussi à obtenir la première place de la catégorie «Agriculture et environnement » avec Taino Aqua Ferme situé à Fonds Parisien.

Hans, Patrick, et Gilbert sont de la même famille et ont tous les trois fait études et carrières aux Etats-Unis. Ils ont créé Taino Aqua Ferme, une ferme piscicole ultra moderne de production de tilapia entièrement naturelle sur le lac Azuei avec 16 grandes cages à saumon et une usine de transformation entièrement réfrigérée et une production de 10,000 livres de poissons par mois avec la capacité de générer quatre fois plus.

Cette entreprise familiale a été créée à partir de constats qu’ils ont faits en retournant au pays. Il a été question de trouver une entreprise pouvant aider les communautés à se relever du point de vue économique et ils voyaient des opportunités, en ce sens, dans le lac Azuei vu qu’ils possèdent quelques terres accessibles donnant sur le lac.  

Avec l’entreprise, ces cousins emploient actuellement environ 80 personnes au niveau local dans les domaines de l'agriculture, de la transformation, de l'administration, des ventes et de la sécurité. Et le poisson est vendu aux hôtels, restaurants, supermarchés, magasins et aux revendeurs.

3- Brendon Brewster

Brendon Brewster est le gagnant de la catégorie « Construction » avec Veerhouse Voda localisé à Port-au-Prince.

Né à Trinidad, il a accompagné son père, un cadre de Texaco, qui rentrait en Haïti pour apporter son aide après le séisme dévastateur de 2010. Ce fut à ce moment-là son premier contact avec le pays.

Le contexte de l’époque l’a emmené à créer Veerhouse Voda, entreprise de construction ayant compris que le pays en avait grandement besoin. A ce sujet, il a contacté une société hollandaise dont « les bâtiments sont construits avec des charpentes en acier, en polystyrène expansé et en mortier. Ce qui les rendaient résistants aux tremblements de terre, aux ouragans, aux inondations et aux incendies, et cinq fois plus rapides à bâtir que les constructions traditionnelles ». Il allait par la suite opter pour la réduction des coûts en choisissant de fabriquer les pièces en Haïti.

42 bâtiments sont déjà construits par cette compagnie qui est maintenant le principal fournisseur d'abris d'urgence connu pour sa rapidité et sa durabilité à l’échelle mondiale. 83 employés directs et 1550 employés indirects y travaillent actuellement.

4- Marthe Fortuné Doreus

Marthe Fortuné Doréus l’a emporté dans la catégorie « Industrie » avec « Mme Elie du Bon Crémas situe à Tabarre ».

En difficulté financière, Marthe Fortune Doreus a décidé, à l’âge de 22 ans, de se servir de ses connaissances de la cuisine haïtienne traditionnelle, entre autres, pour répondre à ses besoins.

Ce faisant, elle s’était versée dans la production du Crémas, boisson sucrée et crémeuse à base de noix de coco très appréciée par les haïtiens. Sa clientèle allait augmenter à partir de Noël 2010. Et le nom de son entreprise était tout trouvé : « Mme Elie, du bon crémas! ». Ce nom vient du slogan que scandaient tout le temps ses nombreux clients.

Marthe Fortuné Doréus aspire à devenir numéro un dans la vente de crémas sur le marché haïtien avec son entreprise. Elle vend 1 200 à 1 500 caisses par mois durant les hautes saisons et 450 à 500 caisses par mois lors des basses saisons.  Mme Elie du Bon Crémas emploie à temps plein un staff de 6 personnes.

5-Valéry Adrien

Avec United Shipping & Logistics (USL) basé à Port-au-Prince, Valéry Adrien est le gagnant de la catégorie « Emergente ».

Valéry Adrien est né à New York de parents Haïtiens et a vécu son adolescence à Madrid, avant d’aller à l'université à Miami. Diplômé en Informatique à la FIU et certifié en gestion des terminaux à Lloyd's Maritime Academy, Valéry Adrien poursuit une maitrise en « Shipping and Logistics ».

La carrière de Valéry Adrien est longue et riche avec notamment un passage à l'Autorité Portuaire Nationale (APN) en 2012 où il a cultivé sa passion pour la logistique. Toutefois, le besoin de mettre sur pied sa propre entreprise l’a poussé à abandonner l’APN pour lancer l’USL en 2015.

USL effectue le transport vers Haïti des marchandises importées et se concentre sur les services de la chaîne d'approvisionnement. Deux ans plus tard après son lancement, les services de logistique de la compagnie comprennent le transport par voie terrestre, le fret maritime et aérien, le dédouanement de marchandises et la gestion de la chaîne d'approvisionnement.

Valéry est actuellement l'opérateur logistique dans les Caraïbes pour Jeep et en Haïti pour Nissan, Mercedes, Kia, Hyundai, Honda, Suzuki, Jaguar Land Rover, Tata, Freightliner, Ford et General Motors.

« Continuer à développer des relations d'affaires avec des partenaires dans un monde de plus en plus petit » constitue son objectif à présent. 

Soirée finale de Digicel Entrepreneur 2017