Dimanche 20 Octobre, 2019

Qui était Du Sable, le Saint-Marcois qui a fondé la ville de Chicago ?

Le 17 octobre, un buste en bronze en son honneur est installé sur le côté est de Michigan, au nord de la rivière Chicago/ Photo : Luckenson Jean / Vidéo : Raoul Junior Lorfils / Loop Haiti

Le 17 octobre, un buste en bronze en son honneur est installé sur le côté est de Michigan, au nord de la rivière Chicago/ Photo : Luckenson Jean / Vidéo : Raoul Junior Lorfils / Loop Haiti

Jean-Baptiste Pointe Du Sable est l'une de ces étoiles ayant pris naissance sur la terre d'Haïti qui ont marqué et qui marqueront à jamais les États-Unis d'Amérique. De Saint-Marc à Chicago, fascinante est l'histoire du fondateur de la fameuse capitale mondiale de l’architecture moderne.

Par Justin Gilles et Raoul Junior Lorfils

Dévastée par les flammes en 1871, Chicago est la troisième ville des Etats-Unis et la plus grande ville de la région du Midwest. Située dans l'Etat d'Illinois et peuplée de près de trois millions d'habitants (2 716 450 en 2017), elle est connue pour sa belle architecture, ses gratte-ciel et ses musées. Deuxième centre aux Etats-Unis en matière d'industries et d'économie, Chicago est aussi l'une des principales places mondiales financières mondiales. A l'origine de ce coin de terre visité par plus de 57 millions de visiteurs en 2018, Jean-Baptiste Pointe Du Sable, dont le buste est érigé en plein coeur de la ville.

Sur les traces du parcours d'un fils d'esclave 

Jean-Baptiste Point Du Sable est né à Saint-Marc (actuelle ville de Saint-Marc en Haïti), aux environs de 1745, d'une esclave africaine et d'un marin français. Comme tant d'autres hommes de couleur nés d'un père français, son père l'a probablement envoyé faire des études en France. Beau, raffiné et intelligent, Du Sable maîtrisait le français, l'anglais, l’espagnol et quelques dialectes amérindiens, apprend-on à son propos.

Parti s'installer en terre américaine vers 1779, il y créa un comptoir commercial qui lui rapportait des sommes faramineuses à cette période historique. Étant un poste de ravitaillement pour des trappeurs, marchands et amérindiens, ce comptoir fut à l’origine de la fondation de la ville de Chicago. En 1778 il a épousé la fille d'un chef indien, Catherine avec qui il eut deux enfants: Jean et Suzanne. Son mariage est le premier en date de la ville de Chicago dans laquelle il était le premier propriétaire d'une résidence. Il possédait, entre autres, des fermes, des granges, un moulin, des peintures européennes et des objets d'art à caractère religieux.

L’histoire rapporte que pendant la guerre de l’indépendance, il a été brièvement emprisonné par les Anglais, lesquels le soupçonnaient d’être un espion au service des Américains. En 1800, il a laissé Chicago et vendu sa propriété au trappeur Jean La Lime, qui l'a cédée plus tard à John Kinzie, un marchand provenant de New York. Du Sable a cassé sa pipe au Missouri en 1818.

Longtemps ignoré dans l'histoire des États-Unis, il sera réhabilité 150 ans après sa mort. En 1968, l'Etat de l'Illinois a proclamé Jean-Baptiste Pointe Du Sable comme fondateur de la ville de Chicago. Et  le musée afro-américain d'histoire a été rebaptisé, musée Du Sable d'histoire afro-américaine. Le 17 octobre, un buste en bronze en son honneur est installé sur le côté est de Michigan, au nord de la rivière Chicago. Le pont traversant cette rivière est également baptisé "DuSable Bridge" (Pont DuSable, en français).  Vidéo.

 

 

En 2014, l’État haïtien a aussi réhabilité sa mémoire en inaugurant le Lycée Pointe Du Sable dans la commune de Saint-Marc où il est né. L’histoire de Jean Baptiste Pointe Du Sable évoque l”importante contribution afro-américaine à la civilisation des États-Unis. 

Par Justin Gilles et Raoul Junior Lorfils

 

Références 

www.nofi.media
www.medarus.org
Dusable to Obama: vidéo

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :