Dimanche 29 Novembre, 2020

Qui est John Garçon, l'Haïtien lauréat du prix Léonard de Vinci ?

John Garçon. CP: David Garçon/YouTube (Capture d’écran)

John Garçon. CP: David Garçon/YouTube (Capture d’écran)

Le peintre haïtien, John Garçon, se met au-devant de la scène internationale à travers ses œuvres d’art qui lui valent énormément de succès, si bien qu’il avait été consacré Prix Leonard De Vinci l’artiste universel 2017 à Florence en Italie, l’une des plus remarquables distinctions dans le monde des arts.

L’illustre peintre a pris naissance à Port-au-Prince en Haïti, le 6 juillet 1959. Il est le dernier-né d’une famille de quatre enfants dont les parents sont originaires de la ville du Cap-Haitien. Dès l’âge de 5 ans, il faisait montre de talents innés pour la peinture et la musique. Monsieur Garçon a commencé à faire ses armes chez les frères du Sacré Cœur, où il a appris le dessin avant d’entamer des études d’esthétique et d’histoire de l’art à l’Institut Français d’Haïti (IFH) qui accueillait la première promotion dans ce domaine.

Depuis environ 25 ans, John Garçon s’est adonné à la peinture. Alors qu’en revanche, il étudiait pour devenir avocat et comptable. À un certain moment de sa vie, il a préféré suivre sa passion. Un choix incompris par quelques proches, mais bien supporté par sa femme. En effet, la peinture lui a donné l’opportunité de faire quelque chose pouvant parler après son passage sur cette terre. Cette forme d’immortalité que, dit-il, le droit et la comptabilité ne pouvaient pas l’offrir.

Outre sa distinction par l’un des plus prestigieux prix dans le monde de l’art contemporain, l’artiste-peintre haïtien compte, dans la foulée, une kyrielle d’expositions artistiques à l’échelle internationale – Etats-Unis, Canada, France, Italie –. Cependant, il fallait attendre décembre 2018 pour voir ses œuvres exposées en Haïti où il a été jusque-là peu connu. Notons que quatre-vingts œuvres de l’intéressé avaient été exposées à l’époque au Carré Zémès à Thomassin.

John Garçon peint toujours par série. Sans se laisser enfermer dans une ligne particulière, il aborde des sujets variés jalonnant sur la liberté d’expression artistique en optant toujours pour de nouvelles inspirations, sans se répéter à chaque instant. Toutefois, il ne se démarque pas de son empreinte artistique. D’ailleurs, le lauréat du prix de Vinci artiste universel 2017 ne travaille pas sur commande, il se fie de préférence à son instinct de peintre : « Il faut faire sa peinture, et elle trouvera son public. Mais pas l’inverse ».

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :