Mercredi 19 Décembre, 2018

Québec : Deux Haïtiano-Canadiens au gouvernement de Legault

Dans un cabinet paritaire, de 26 ministres, empli de gestionnaires, le premier ministre du gouvernement caquiste du Québec François Legault nomme deux Haïtiens d’origines dans son cabinet ministériel. Il s’agit de : Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie.

Fait historique dans l’histoire politique du Québec. Pour la première fois dans les annales de la politique au Canada, quatre figures d’origine haïtienne vont faire leur entrée à l’Assemblée nationale du Québec. Dominique Anglade, qui compte parmi les 125 députés, Frantz Benjamin Viau et les deux nouvelles figures nommés ministres : Lionel Carmant et Nadine Girault.

Lionel Carmant, ami de longue date de François Legault, occupe actuellement le poste de ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux. Le Dr Carmant était, jusqu'à tout récemment, directeur du service de neurologie au CHU Sainte-Justine. Il dit s'être lancé en politique pour le dépistage précoce et l'intervention des troubles de neuro-développement pour les enfants en bas âge, notamment grâce à la maternelle 4 ans.

Nadine Girault, pour sa part, est au poste de ministre des Relations internationales et de la Francophonie. Son expérience de gestionnaire sera requise pour donner une direction plus économique aux délégations étrangères du Québec, tel que demandé par le Premier ministre François Legault.

Le nouveau Premier ministre et chef du parti CAQ (Coalition Avenir Québec), tout au cours de la campagne électorale a promis que son gouvernement va accorder une grande importance aux secteurs de la santé et de la culture, principalement de la langue française.

M. Legault a déclaré que : « Notre gouvernement va avoir à cœur de promouvoir notre langue commune, notre culture et nos valeurs. Nous avons été élus avec un mandat clair concernant la laïcité, et plus précisément l’interdiction du port de signes religieux pour les employés de l’État en position d’autorité. Nous allons respecter notre engagement.»

Rappelons que, dans les faits, « les immigrants adhéraient dans leur quasi-totalité au PLQ ». Alors qu’en revanche, les choses ont beaucoup changé cette fois-ci par le fait que, pour le scrutin du 1er octobre, la CAQ a été le parti politique présentant le plus de candidats (5) originaires d’Haïti.

Contraste. La CAQ est une formation politique étiquetée d’ « anti-diversité » pour avoir proposé de « réviser à la baisse le seuil de l’immigration de 50 000 à 40 000 par année ».

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :