Lundi 6 Juillet, 2020

Que fait l’ambassade américaine avec l’argent des demandeurs de visas?

Bob Hannan, Chef de Mission Adjoint en Haiti, en conférence de presse  jeudi 27 juillet dans les locaux de l'ambassade américaine à Tabarre./Photo: Estailove

Bob Hannan, Chef de Mission Adjoint en Haiti, en conférence de presse jeudi 27 juillet dans les locaux de l'ambassade américaine à Tabarre./Photo: Estailove

L’ambassade américaine a rencontré la presse haïtienne ce jeudi 27 juillet à Tabarre où, encore une fois, elle met en garde les demandeurs de visas contre les « racketeurs » qui se font passer pour des employés du consulat. Selon le Chef de Mission Adjoint, Bob Hannan, une unité de l’ambassade travaille d’un commun accord avec la PNH pour protéger les citoyens haïtiens. Et, toujours selon M. Hannan, les autorités locales ont procédé à l’arrestation de plusieurs individus qui réclamaient des milliers de dollars des gens qui avaient l’intention de voyager.

Il en a profité pour dévoiler le nombre de visas octroyés à des citoyens haïtiens durant l’année fiscale passée. « Plus de 13 400 visas résidence octroyés à des citoyens appliqués dont 172 visas donnés aux enfants de parents adoptés ».

247 à 250 employés locaux en ont aussi bénéficiés en récompense des années de services loyaux qu’ils offrent depuis 2010.

Plus de 120 000 visas immigrants ont été donnés pour permettre au Haïtiens d’aller vivre légalement aux USA, d’y travailler et aussi étudier, ce qui fait que la communauté haïtienne « jouit d’une croissance rapide » et représente 1,5% du total des immigrants vivant aux USA.

Le Chef de Mission Adjoint a en outre levé le voile sur l’utilisation des frais que réclame l'Ambassade aux demandeurs de visas qui se nichent tous les jours devant son bâtiment. Où vont tous ces frais versés par ces centaines d’Haïtiens qui se pointent dès 5h du matin devant les locaux de l’ambassade ?   « Ces frais couvrent les salaires des employés du consulat », a indiqué Bob. Avant de poursuivre : «  Ils sont alloués  au système d’informations  que nous utilisons et aussi à sa sécurité, sans compter le coût opérationnel de la section consulaire ».

Et c’est le Département d’État qui fixe ces prix de façon mondiale, ajoute-t-il.  Et ces frais obligatoires versés au consulat sont les mêmes pour d’autres pays comme Kenya (Nairobi), France (Paris), Japon (Tokyo), République Dominicaine (Santo-Domingo) et n’auront aucune incidence sur l’octroi du visa.  


Recevez gratuitement les dernières nouvelles locales et internationales directement sur votre téléphone :

Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur Google Play Store : http://bit.ly/1HHj2Uu

Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur l’App Store : http://apple.co/2e3q1Lk 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :