Jeudi 12 Décembre, 2019

Pourquoi l’arrêté sur l'utilisation de la gourde reste sans effet ?

Il y a plus de trois mois depuis que l’administration Moise/ Lafontant avait adopté un arrêté présidentiel sur la dédollarisation de l’économie nationale. Les effets de cet arrêté tardent à se faire sentir. La dégringolade de la gourde se poursuit face à la monnaie américaine.

Cette situation semble ne pas surprendre les économistes Etzer Émile et Eddy Labossière. Ils expliquent ce fait par les déséquilibres macro-économiques liés notamment au très faible niveau de production, l’offre et la demande de devises et le déficit budgétaire enregistrés durant l’exercice fiscal 2017-2018.

Pour le professeur Labossière, ce schéma se justifie également par les anticipations négatives des acteurs économiques dues notamment au manque de confiance des acteurs économiques au gouvernement.

Ces deux économistes croient, pour résoudre ces problèmes, nécessaire de mettre en œuvre des mesures incitatives en vue d’attirer les investissements et d’agir sur les dimensions structurelles de l’économie.

Rappelons que le Gouverneur de la Banque centrale, Jean Baden Dubois, avait annoncé à la fin du mois dernier un ensemble de dispositions visant l’amélioration de l'offre de devises sur le marché local des changes, dont l’injection de 30 millions de dollars américains dans l’économie nationale.

Environ un mois après le versement de la première tranche qui s’élève à 20 millions de dollars, les retombées sont invisibles… Il faut, ces derniers jours, 68 gourdes 15 en moyenne pour se procurer un dollar américain dans les banques commerciales de la place contre 65 gourdes pour un dollar au moment de l’adoption de l’arrêté.

Related Article

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :