Samedi 23 Septembre, 2017

Exaspéré par Micky, Clarens Renois sollicite l'aide de Sophia Martelly

Photo: Page Facebook de Clarens Renois

Photo: Page Facebook de Clarens Renois

Se désolant des écarts verbales de l’ancien président de la république M Michel Joseph Martelly, notamment lors du festival de Gelée, Clarens Renois invite Sophia Martelly à enjoindre son mari de cesser ses envolées langagières controversées sur scène. 

Mardi 22 août 2017, l’ancien candidat à la présidence a lancé un appel aux différents décideurs en vue de prendre des mesures contre M Michel Joseph Martelly pour son mauvais comportement sur scène. « S’il existe un ministère de la communication et de la culture et un ministère à la jeunesse en Haïti, ils doivent censurer Michel Martelly et l’interdire de scène. Ce serait pour le bien de la jeunesse », avait posté M Clarens Renois sur son compte Facebook. 

Ce samedi 26 août, le leader du parti politique UNIR monte au créneau pour dénoncer une fois de plus les actes mesquins du prédécesseur de Jovenel Moise à la tête de l’état Haïtien. « Soulagé de voir tant de manifestations d’indignation aux prestations de plus en plus nauséabondes de l’ancien président Michel Martelly. Désolé pour ceux qui s’étonnent de nous voir réagir- « enfin » ! - ils disent : pourquoi maintenant car le trublion nous sert ses salades depuis 30 ans. Comme quoi on y est habitué donc on devrait s’y résigner. Non, trois fois ! », clame Clarens Renois. 

Par conséquent, l’ancien candidat à la présidence recommande aux autorités concernés de sanctionner l’artiste Sweet Micky, parce que ses propos contribuent grandement à la dépravation de la jeunesse haïtienne. « Je réitère l’appel à l’état pour qu’enfin il reprenne son autorité et qu’il interdise de scène publique tous les artistes, chanteurs, groupes musicaux, DJ et autres animateurs, qui s’avisent de servir des grossièretés et des insanités à la jeunesse haïtienne », souligne ce dernier. 

Mais pas que, Clarens Renois va plus loin pour proposer à quiconque veut bien l’entendre de signer ensemble une pétition pour contraindre le gouvernement à prendre cette mesure. Car selon lui, c’est le début du réveil citoyen.

Toutefois, l’homme fort du parti UNIR croit que la femme de "Sweet Micky", Sophia Martelly peut ramener à l’ordre son mari. Ainsi s’adresse ce journaliste de renom à Sophia : « j’encourage l’ex-première Dame Sophia Martelly à enjoindre son mari, l’ex-président Michel Martelly, d’arrêter la dérive de langage sur scène. Il fait honte à Haïti et à sa famille ».