Mercredi 25 Novembre, 2020

Qualifier Haïti pour la coupe du monde U-20, la mission de Corventina

La pépite haïtienne, Melchie Daelle Dumornay, lors d'une séance de prise de Photos. Luckenson Jean

La pépite haïtienne, Melchie Daelle Dumornay, lors d'une séance de prise de Photos. Luckenson Jean

Présente dans la dernière édition de la coupe du monde des moins de 20 ans qui s’est déroulée en France (été 2018), la sélection féminine haïtienne aux ordres de Corventina, fait actuellement la course avec ses grands rivaux de la région pour se tailler une place à la prochaine fête du football qui se tiendra au Costa Rica et au Panama en août prochain.

La mission de Melchie Daëlle Dumornay est tout, sauf facile. Qualifier pour la prochaine coupe du monde est devenue plus difficile avec la qualification d’office de Costa-Rica et du Panama, organisateurs de la prochaine coupe du Monde U-20. Ce qui laisse uniquement deux places à disputer entre les géants de la Concacaf.

Le Mexique, récent champion de la Concacaf, les États-Unis la meilleure équipe du monde, le Canada, un sérieux concourant, la Jamaïque potentiellement dangereuse… la mission s’annonce compliquée pour Corventina et consorts.

Ne dit-on pas que c’est dans l’adversité qu’on reconnait les vrais leaders ? Corventina s’est illustré en maintes occasions. Elle est une championne, une grande joueuse, un charismatique leader sur qui les Grenadières peuvent compter pour arriver à bout. Elle l’a montré dans les moins de 17 ans, elle l’a davantage prouvé dans la sélection senior avec qui elle a été étincelante aux éliminatoires Tokyo 2020, surtout contre le Panama (passeuse décisive et buteuse.)

Cependant, ce qui attend la Grenadière pour les mois de février et de mars est de loin plus difficile que tout ce qu’elle avait déjà rencontré dans sa carrière professionnelle. Les charges sont bien plus importantes pour cette adolescente de 16 ans au talent pur et au sens de but aiguisé qui n’a qu’un seul objectif pour le moment : qualifier Haïti pour la coupe du monde.

Sur la route de Corventina se dressent en premier lieu les Îles Caïmans, les St-Kitts & Nevis et le Trinidad qu’elle et sa troupe devront affronter les 23, 25 et 27 février prochain avant de s’opposer à la Barbade le 1er mars 2020 en cas de qualification en première position dans le groupe F.

Plus Haïti avancera dans la compétition, plus l’étau sera resserré pour Dumornay. Les adversaires seront de plus en plus coriaces et les dangers seront plus réels. Avec seulement deux places, la pépite haïtienne et consorts vont devoir puiser dans leurs ressources pour se défaire de toute les potentielles menaces qui risquent de compromettre la chance d’Haïti de composter son billet pour le mondial U-20.

Toute suite après la non qualification d’Haïti pour les jeux olympiques de Tokyo de cette année, les yeux de la buteuse haïtienne s’étaient déjà rivés sur la coupe du monde des moins de 20 ans. « L’objectif maintenant c’est de qualifier Haïti pour la coupe du monde U-20 », avait-elle confié le mois dernier à Loop Haïti.

Si Haïti arrive à tailler une place dans cette coupe du monde pour une deuxième fois de suite, ce sera une grande première dans l’histoire de ce pays de 27.500 km carrés. S’il faut louer les prouesses de la Maestro, il est de bon ton de rappeler qu’elle sera épaulée par la révélation de l’année 2019, Cyriaque Walandjina, âgée de 15 ans et la talentueuse Danielle Etienne entre autres.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :