Dimanche 12 Juillet, 2020

PSUGO : des directeurs d’écoles réclament leurs salaires

Pierre Josué Agénor Cadet, ministre de l'Education nationale et de la formation professionnelle

Pierre Josué Agénor Cadet, ministre de l'Education nationale et de la formation professionnelle

Des dizaines de professeurs et directeurs d’écoles affectées au programme de scolarisation universelle gratuite et obligatoire (PSUGO) ont une nouvelle fois gagné les rues, ce vendredi 1er mars 2019, pour réclamer plusieurs mois d’arriérés de salaire.

Ces enseignants dénoncent que depuis trois ans, ils travaillent dans le programme de scolarisation instauré par l’ex-président du pays Michel Joseph Martelly et qu’ils n’ont rien reçu comme salaire comme jusqu’à présent.

Les protestataires accusent les responsables au plus niveau de l’État qui, disent-ils, gaspillent les fonds publics au lieu de les investir dans l’éducation des enfants. « Haïti est le seul pays où le secteur éducatif est traité en parent pauvre, fustigent les enseignants qui comme des membres de l’opposition, réclament le départ du président de la République Jovenel Moise.

Ces professeurs et directeurs d’écoles privées affectées au PSUGO menacent de poursuivre la mobilisation et même bloquer le fonctionnement des écoles à travers le pays si les autorités compétentes ne prennent aucune disposition pour adresser le problème.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :