Samedi 15 Décembre, 2018

Enterrement du prêtre tué: le cardinal victime d’attaques verbales

Chibly Langlois, cardinal haïtien

Chibly Langlois, cardinal haïtien

Les funérailles du Père Joseph Simoly, assassiné à Port-au-Prince le 21 décembre 2017, à 54 ans ont été perturbées, samedi 30 décembre. Un groupe d’individus se sont rassemblés aux alentours de la cathédrale où le Cardinal Chibly Langlois dirigeait la cérémonie, pour dénoncer la mort du révérend attaqué devant son domicile, à Frères. Dans leur intrusion, ils ont aussi proféré des propos violents, des menaces à l’encontre du cardinal et du Sénateur Youri Latortue, lui aussi présent dans l’assemblée.

Sans l’intervention d’agents du corps d’intervention et de maintien d’ordre (CIMO) dépêchés pour assurer la sécurité à l'intérieur et aux abords de la cathédrale, les choses auraient pu tourner au vinaigre.

Choqués et blessés par ce numéro, les Evêques catholiques d’Haiti, dans une note, ont condamné l’acte posé contre la personne du cardinal Langlois par ces « agitateurs, à l’évidence manipulés », et qui n’ont aucun lien spirituel et biologique avec le père Joseph Simoly.

Dans la note, ils exhortent les plus hautes autorités de l’État de prendre des mesures adéquates pour protéger le religieux Langlois victime de ces attaques verbales.

Selon l’Evêque du Diocèse de Jacmel et président de la conférence Episcopale d’Haiti, Mgr. Launay Saturné, l’acte de protestation ayant eu lieu devant la cathédrale transitoire de Port-au-Prince est une tentative d’instrumentalisation de la célébration de la cérémonie religieuse.

Aux yeux de la conférence des Evêques qui expriment leur solidarité au Cardinal, cet agissement « infâme est une tentative de manipulation de l’opinion en faveur des auteurs de l’assassinat crapuleux du Père Joseph Simoly ».

Ce qui est « totalement inacceptable et intolérable », ont-ils martelé dans la note, dans laquelle ils disent réprouver ce « comportement outrageant et abominable qui témoigne d’une irrévérence flagrante pour l'Église de Jésus-Christ ».

Suite à la veillée de prières organisée le 29 décembre en hommage au révérend père Joseph Simoly, ses funérailles ont été chantées le samedi 30 décembre en présence d’évêques de la conférence épiscopale, de membres du parlement, des représentants des organisations promouvant les droits de l’homme en Haiti, ainsi que membres de partis politiques. L’inhumation, quant à elle, a eu lieu le même samedi en la cathédrale de Hinche.

Rappelons que le jeudi 28 décembre, la rédaction de Loop Haiti avait appris d’une source importante que la PNH avait déjà procédé à l’arrestation d’au moins deux individus pour leur implication présumée dans l'assassinat du prêtre.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :