Vendredi 10 Juillet, 2020

Pré-carnaval 2018: Ce qu'il faut savoir pour les 4 prochains dimanches

Photo: Legagneur Vladimir/ Loop Haiti

Photo: Legagneur Vladimir/ Loop Haiti

Les 11, 12 et 13 février sont retenues pour les activités carnavalesques qui se dérouleront en Haïti cette année autour du thème « Ayiti Sout Wout Chanjman – Haïti sur la route du changement ». Mais avant ce plat de résistance où des dizaines de groupes et artistes donneront le meilleur d’eux-mêmes en vue de satisfaire public et sponsors, il y a l’entrée : les dimanches pré-carnavalesques.

Cette année, les dimanches pré-carnavalesques auront lieu les 14, 21, 28 janvier et le 4 février. Cette période, quoique servant de moment d’entrainement pour certains « carnavaliers », n’en est pas moins importante et est soumise à un certain nombre de règlements pour son bon déroulement et la sécurité des participants.

Tout d’abord, dès le premier dimanche, à partir de 2 heures de l’après-midi, plusieurs artères (Ruelle Robin, Ruelle Calstroem, Ruelle Berne, Rue Nord Alexis, Rue Jérémie, 1ère ruelle Jérémie, 2ème ruelle Jérémie, Ruelle Chrétien, Impasse Lavaud, Rue Dufort, Avenue Christophe, Poste Marchand, Rue Capois, Rue Lamarre) seront fermées à la circulation des véhicules (voitures, motocyclettes, brouettes), selon un communiqué de presse en date du 13 janvier publié par l’Administration communale de Port-au-Prince.

Ensuite, « les festivités ne doivent pas s’étendre au delà de 11 heures PM », a informé pour sa part, le bureau du Secrétariat à la Sécurité publique, dans une note sortie le 11 janvier.

Le carnaval est un moment de relaxation et de détente, mais tout n’y sera pas permis. Le communiqué de la Mairie de Port-au-Prince ne pouvait pas être plus clair : Adieu les bouteilles en verre, au bénéfice de celles en plastique et en canettes. Interdite, « la circulation avec des armes blanches (couteaux, machettes, piques) ou tout autre objet coupant. »

Pas moins de 11 DJ sont déjà confirmés pour les parcours, nous a dit Léandre Lournel, un responsable au sein de la communication de la Marie. Ces derniers ont reçu interdiction formelle de rouler des chansons étrangères durant les soirées. Aussi, ils seront responsables de la modération des prises de paroles sur leur char musical.

« Les paroles obscènes sont interdites. Suivant le contrat qu’ils ont signé, les DJs seront tenus pour responsable pour quiconque surpris en train de dire des « bêtises sur leur char », a ajouté Lournel.

« Il est demandé aux forces de l’ordre de prendre les dispositions nécessaires… », peut-on lire dans la note du bureau du Secrétariat à la sécurité publique. Quiconque surpris en flagrant délit en train d’enfreindre ces règles sera appréhendé et remis à la justice pour les suites légales », a prévenu la Mairie de Port-au-Prince.

Le Carnaval est l’un des évènements culturels les plus importants en Haïti. Il réunit chaque année des milliers de personnes venues de tous les départements du pays et même de l’extérieur des frontières haïtiennes.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :