Dimanche 23 Septembre, 2018

Pourquoi faut-il intensifier le #PetrocaribeChallenge ? 4 raisons

Le rappeur engagé K-libr a popularisé #Petrocaribechallenge lancé le 14 août par le cinéaste Gilbert Mirambeau Jr

Le rappeur engagé K-libr a popularisé #Petrocaribechallenge lancé le 14 août par le cinéaste Gilbert Mirambeau Jr

Six jours après son lancement sur les réseaux sociaux, le défi Petrocaribe consistant à publier une photo portant la question « Kot Lajan Petrocaribe a ? – Où est l’argent de Petrocaribe, en français ? », prend une portée internationale. Les Haïtiens exigent absolument que la lumière soit faite sur la manière dont les 3,8 milliards de dollars du programme PetroCaribe contracté entre Haiti et le Venezuela en 2006, ont été dépensés.

De nombreux internautes ont déjà dit oui à cette initiative et plusieurs medias locaux et internationaux ont déjà écrit sur le sujet devenu désormais viral sur Twitter, Facebook et même Instagram grâce au hashtag #Petrocaribechallenge. Déjà plus de 2 millions de personnes touchées et, selon les initiateurs et participants, ce n’est que le début d’une longue et belle lutte. Ils ne jurent que par une chose : ceux ayant été épinglés pour corruption dans les rapports relatifs à la dilapidation de ce fonds doivent être jugés.

 

Plusieurs acteurs politiques ont félicité ce vent de mobilisation contre la corruption en Haiti, qui empêche le développement du pays. Cet après-midi du 20 août 2018, c’est au tour du Sénateur de l’Ouest, Patrice Dumont, de faire sa sortie sur ce mouvement entamé contre ce qu'il appelle "le plus vaste crime financier des temps modernes". Dans un message posté sur sa page Facebook, le parlementaire appelle les Haïtiens à l’intensification du #Petrocaribechallenge. "L'enjeu est quadruple", argumente-il. Poursuivre sur cette voir permettra de: "réaffirmer notre intelligence collective insultée ; revigorer notre prestige ; réaliser notre premier grand pas dans la lutte contre la corruption et, avec l’argent récupéré, perfuser notre économie exsangue."

Lisez l'intégralité de son message ci-dessous.

« Haïtiens, internautes de tous âges et de toutes conditions

La campagne #PetroCaribechallenge #KoteKòbPetroCaribe a doit s’intensifier. L’enjeu est quadruple : 
1 - réaffirmer notre intelligence collective insultée 
2 - revigorer notre prestige 
3 - réaliser notre premier grand pas dans la lutte contre la corruption 
4 - et, avec l’argent récupéré, perfuser notre économie exsangue.

L’Affaire PetroCaribe Haïti est le plus vaste crime financier des temps modernes. Oyez : on vole 3.8 milliards de dollars de notre petite économie, supérieur à notre budget annuel ; Brésil, 464 milliards de recettes publiques, Petrobras 104.81 milliards de chiffre d’affaires, 8e plus grande entreprise du monde, 4 milliards de dollars « seulement » volés.

Vous avez donc 3.8 milliards de raisons de vous indigner et de mettre la pression sur tout et sur tous pour que justice soit faite. Je peux vous dire que malgré les dénégations, les faire semblant d’indifférence, je le vois, je le sais, les coupables et complices sont inquiets. Malgré les questionnements spécieux, les tendances à la généralisation, les défenseurs de la mauvaise cause (sans être forcément complices) reconnaissent la justesse des réclamations. Vous êtes en train de renverser des murs que l’on croyait inexpugnables.

Pour parler précisément de mon lieu de travail, le Sénat de la République, sachez que mes collègues sénateurs sont sensibles à ce qui se dit sur Facebook, Instagram et Twitter. Ils ne sont ni sourds ni aveugles. Vous influencez leurs paroles et leurs actions. Que le Président de la République, Jovenel Moïse, jusqu’alors fermé sur la question, ait expressément instruit son Premier ministre nommé, Jean-Henry Céant, de s’attaquer à l’Affaire PetroCaribe, n’est pas la moindre ni la dernière des victoires que vous aurez à remporter dans ce dossier. 

Vous êtes la société civile. Vous pesez sur nous les politiques. Allez-y, les politiciens honnêtes mais peureux, les honnêtes et courageux mais maladroits, les corrompus causés ou subits, ils s’agenouilleront sous l’effet de votre pression. Nous sommes tous, les politiciens, vulnérables face au poids de la multitude vertueuse. Vous êtes cette multitude. Vous êtes Haïti. Parlez, agissez, prenez le béton, soyez courageux et enthousiastes dans votre expression patriotiquement vertueuse face aux voleurs audacieux et cyniques de PetroCaribe.

Le #PetroCaribeChallenge #KoteKòbPetwokaribe dont je viens d’entendre parler a de l’avenir. Soyez déterminés dans cette quête de rédemption de la nation haïtienne. C’est une mission intergénérationnelle. Ne faillissez point.

Patrice Dumont
Sénateur de la République »

Lancé le 14 août par le cinéaste Gilbert Mirambeau Jr et popularisé par le rappeur engagé K-libr, le défi gagne de plus en plus de terrain chaque jour. S'il s'attaque à une cause juste et commune, le mouvement est parvenu, à la déception de nombreux observateurs, à créer une certaine animosité entre des participants et certaines figures publiques du paysage haitien, plus réticents à rejoindre la foule. Le #Petrocaribe aura-t-il mérité sa page dans l'histoire de la lutte contre la corruption en Haiti ?