Samedi 20 Janvier, 2018

Pour l’ONU, les propos de Trump sur Haïti sont « honteux »

Vue de l’assemblée générale de l'ONU. Photo: un.org

Vue de l’assemblée générale de l'ONU. Photo: un.org

En le traitant « pays de merde », Donald Trump a replacé Haïti au cœur de l’actualité dans la presse internationale sous un mauvais jour. Entre condamnation et indignation, plusieurs personnalités politiques et artistes y ont réagi. L’une des réactions sort du lot, celle de l’Organisation des Nations Unies qui juge les propos du président américain sur Haïti et des pays africains  de « choquants », « honteux » et « racistes ».

Cette déclaration assez dure est exprimée par la voix du porte-parole du Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme, Rupert Colville, lors d'un point de presse à Genève repris par BFMTV. « Si c'est confirmé, il s'agit de commentaires choquants et honteux de la part du président des États-Unis. Désolé, mais il n'y a pas d'autre mot que racistes ».  

Pour l’ONU qui regroupe presque tous les Etats du monde, « ce n'est pas seulement une question de vulgarité du langage »,  mais « qu'il n'était pas tolérable de dénigrer de la sorte des nations et des continents entiers en les appelant "pays de merde" et de considérer que leur "population entière, qui n'est pas blanche, n'est pas la bienvenue ».

« Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent ici ? », c’est la question de Donald Trump a posé en référence à des pays d'Afrique ainsi qu'à Haïti et au Salvador, selon Washington Post, lors d'une réunion dans le Bureau ovale avec plusieurs sénateurs sur l’immigration. « Ces propos montrent le pire côté de l'humanité, en validant et encourageant le racisme et la xénophobie », tranche l’ONU.

Si Donald Trump a démenti catégoriquement les propos qui lui sont attribués, Dick Durbin, sénateur démocrate présent à la rencontre est revenu à la charge : « Sans surprise, le président a dit ce matin sur Twitter qu’il n’avait pas utilisé ces mots. Ce n’est pas vrai. Il a dit ces mots odieux. Il les a même répétés plusieurs fois. »