Mercredi 1 Avril, 2020

Pour le rectorat de l’UEH, John Gourgueder est « hors de danger »

Le recteur de l’Université d'Etat d'Haiti, Fritz Deshommes

Le recteur de l’Université d'Etat d'Haiti, Fritz Deshommes

Dans un communiqué de presse daté du 23 juin 2017, le rectorat de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH) « lance un appel pressant à la décence et à la retenue sur l’état de santé de monsieur John Rock Gourgueder Jean ».

Le 20 juin dernier, Luder Providance, étudiant de l’Ethnologie qui demeure au chevet de son camarade John Rock Gourgueder a communiqué avec Loop Haiti sur l’état de santé de John Rock Gourgueder, blessé sous le véhicule conduit par le doyen de la faculté d’Ethnologie. Il a évoqué des cassures au niveau des pieds et des jambes, crampe au niveau de la tête, douleurs au niveau du ventre et de l’omoplate soulignant que « son cas était encore grave ».  

Vendredi dernier, le Rectorat de l’UEH a fait entendre un autre son de cloche. Dans un communiqué de presse, le rectorat dit avoir « obtenu des informations de sources fiables et autorisées selon lesquelles le patient se trouve dans un état stable et hors de danger ». Une opération de communication destinée à faire taire les « rumeurs » qu’un autre secteur, selon le rectorat, fait courir « sur la dégradation de sa santé  allant jusqu’à évoquer l’éventualité de sa mort. »

Le rectorat affirme que « de telles contre-vérités sont de nature à manipuler l’opinon publique et à alarmer les parents, les proche du patient et ne sauraient contribuer à son rétablissement complet »; il invite, de ce fait, « tous les acteurs à une approche digne et humaine de ce dossier. »

Il est à rappeler que dans une lettre adressée aux responsables de l’hôpital PLURIMEDIC en date du 19 juin 2017, le secrétariat de l’UEH avait annoncé qu’il  « s’engage à  assumer le coût des soins administrés à M. Jean John Rock Gourgueder [...]. », demandant ainsi à l’institution hospitalière de « préparer les factures au non de ladite institution ».

Une décision qui, dans les propos, n’avait pas reçu l’assentiment de certains étudiants. « Nous aurions préféré vendre notre âme pour pays les frais de l’hôpital », a juré Luder Providance au téléphone.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :