Lundi 23 Juillet, 2018

Pour le président du Venezuela, Haiti est un modèle pour le monde

Le president venezuelien, Nicolas Maduro

Le president venezuelien, Nicolas Maduro

La fête de l’indépendance d’Haiti occasionne chaque année un déluge d’hommages à la première république noire dont la plupart ne sont pas rendus public. Après les souhaits du secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson dont nous avons fait la publication, le câble de l’Arabie Saoudite dont l’esprit a été communiqué, nous reproduisons la version intégrale du message du président vénézuélien, Nicolas Maduro.

« La République bolivarienne du Venezuela, le président de la République bolivarienne du Venezuela, Nicolás Maduro Moros, et le peuple vénézuélien, adressent leurs félicitations les plus sincères au gouvernement et à la République sœur d'Haïti pour la commémoration des 214 ans de son indépendance.

Haïti a toujours été un exemple de principes libertaires, de revendication et d'égalité. La fermeté, la persévérance et le caractère révolutionnaire de son peuple sont des éléments historiques qui continuent d'être un modèle pour Notre Amérique et pour le monde.

La patrie de Bolívar et Chávez adresse ses plus chaleureuses félicitations à l'occasion de cette fête nationale et réaffirme son engagement à honorer la République d'Haïti et l'héritage historique de géants tels qu'Alexandre Petión et Toussaint Loverture; poursuivre ainsi la lutte pour l'égalité, la souveraineté, la justice sociale et la promotion de l'intégration en Amérique latine et dans les Caraïbes à travers des initiatives telles que Petrocaribe et l'ALBA.

"Haïti: la première république noire du monde et la première République de Notre Amérique dès le 1er janvier 1804, après avoir vaincu les troupes napoléoniennes après 12 ans de lutte Haïti: celle des Jacobins noirs, celle de Toussaint L'Ouverture et Alejandro Petión Haïti: Miranda, là il est arrivé avec son rêve de libérer tout un continent et, comme cela arriverait avec Bolivar, dix ans plus tard, il recevrait toute la solidarité et le soutien des Jacobins noirs, là le Forerunner hissait notre drapeau pour la première fois, sur le mât du navire Léandre, le 12 mars 1806.

La patrie de Petión est aussi la patrie de Bolívar.