Lundi 20 Août, 2018

Réaction de Kesner Pharel après la hausse des prix du "gaz"

L’économiste, Kesner Pharel

L’économiste, Kesner Pharel

L’annonce du gouvernement relative à l’augmentation des prix du carburant continue de susciter des réactions tant du côté des acteurs économiques et que de celui consommateurs. Les réactions se suivent mais se différencient les unes des autres.

Alors que certains de ses pairs croient que l’augmentation des prix des produits pétroliers est susceptible de provoquer des troubles sociaux, l’économiste Kesner Pharel offre une perspective nuancée de la décision.

Il explique, lors de son intervention sur un média de la capitale, que cette mesure doit satisfaire deux exigences. Premièrement, elle doit répondre aux besoins fiscaux de la République. Deuxièmement, elle permettra au gouvernement haïtien de se conformer à la hausse du prix du pétrole sur le marché international.

En revanche, l’économiste croit que le manque de confiance dans les autorités publiques rend difficile l’adoption de cette décision qui aura certainement des conséquences sociales et économiques d’importance pour la population.

La situation est d’autant plus complexe pour l’Exécutif, selon Kesner Pharel, que ce ne sont pas nécessairement les membres de la population qui seront les principaux bénéficiaires de la décision. A son avis, en Haïti, les recettes publiques n’ont jamais été réparties de manière efficiente et équitable.

Cette mauvaise répartition des richesses dans le pays est souvent justifiée par les influences qu’exercent les groupes économiques sur les pouvoirs publics, analyse le PDG du Groupe Croissance. C’est l’un des facteurs qui alimentent le phénomène de la corruption, fait remarquer Kesner Pharel.

Monsieur Pharel dénonce l’attitude des autorités concernées qui n’ont jamais révisé le prix du pétrole à la baisse lorsque le carburant subit une diminution sur le marché international. D’ailleurs, il estime que c’est ce qui fait qu’il sera encore plus difficile pour la population de digérer cette décision qu’il qualifie d’injuste.

L’augmentation du prix de l’essence affectera directement le coût de la vie dans le pays. Est-ce que le gouvernement adoptera des mesures d’accompagnement en faveur de la population suite à l’application de cette décision ? Est-ce que les recettes collectées dans le cadre de l’augmentation du prix du carburant retourneront vers la population sous forme de services ? Ce sont là, quelques-unes des questions que se posent des membres de la population concernant ce dossier.

*Le titre de cet article a été modifié pour mieux refléter la position de l'économiste.