Samedi 26 May, 2018

Pour Jovenel Moise, Donald Trump a raison sur un point

Pour Jovenel Moise, Donald Trump a raison sur un point. Photo: Alejandro Cegarra/Bloomberg

Pour Jovenel Moise, Donald Trump a raison sur un point. Photo: Alejandro Cegarra/Bloomberg

Haiti, El Salvador et les pays d’Afrique sont des trous de merde. Ces propos attribués à Donald Trump début janvier ont plongé le monde en ébullition. Certains y dénoncent un racisme abject, caractéristique du chantre de l’America First. D’autres pointent la volonté d’instaurer depuis la Maison blanche, une politique migratoire portée par la clarté du teint épidermique, la richesse et l’abondance.

Silence presqu’assourdissant du côté des autorités haïtiennes. Sinon la rédaction d’une note de presse, les sorties remarquées des représentants du pays notamment aux Etats-Unis et au Canada, ou la nonchalance critiquée du premier ministre Jack Guy Lafontant qui lors d’un récent déplacement à Jérémie, a mis en doute ce que des élus démocrates américains affirmaient clairement avoir entendus.

Qu’en pense Jovenel Moise ?  

A Bloomberg, l’élu du PHTK s'est dit « surpris » de la déclaration « bizarre » de Donald Trump. Il dit avoir sommé à s’expliquer des diplomates américains et l'un d’entre-deux, rapporte Jovenel Moise, était « embarrassé » et « à court de mots ».

Mais, selon Jovenel Moise, le président américain a raison sur un point : celui du gaspillage de l’aide étrangère américaine. « Actuellement, en Haïti, l'argent des contribuables [américains] étrangers, votre argent, est gaspillé » lance le président aux journalistes étrangers. « Chaque année, nous recevons de 1,2 à 1,4 milliard de dollars d'aide, ou plus. Cependant, ce qui constitue une aide publique au développement international est consommé dans un état de désordre. »

Les traductions sont de LoopHaiti.

Cet article sera mis à jour.