Lundi 17 Juin, 2019

Pour Jean Renel Sénatus, le commissaire du Gvt "manque" à son rôle

Pour Jean Renel Sénatus, le commissaire du Gvt "manque" à son rôle

Pour Jean Renel Sénatus, le commissaire du Gvt "manque" à son rôle

Jean Renel Sénatus a critiqué le travail de l’actuel commissaire du Gouvernement, Me Ocname Clamé Daméus qu’il dit « manquer » à son travail.

L’ancien commissaire du gouvernement et actuel président de la commission Justice et Sécurité au Sénat, Jean Renel Sénatus, s’est dit préoccupé par la situation de l’insécurité qui sévit dans le pays. De ce fait, il a convoqué le chef du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) pour une séance de travail le 19 novembre prochain.

Cet atelier de travail qui a été planifié hier, 8 novembre, a été reporté au dernier moment, a indiqué Jean Renel Sénatus. Le parlementaire n’a pas évoqué les raisons de la prorogation de cette réunion.

À l’ordre du jour, les responsables devraient discuter sur la recrudescence de l’insécurité dans diverses banlieues de la capitale et de certaines villes de provinces. « Jeudi dernier, les parlementaires ont dû ramper pour retourner chez eux selon les informations que j’ai eues », lance le sénateur de l’Ouest qui se montre préoccupé par la situation.

Jean Renel Sénatus estime que les autorités doivent résoudre au plus vite cette situation de crise. Il a aussi critiqué le travail du commissaire du gouvernement, Me Ocname Daméus, qu’il dit « manquer à son rôle » pour avoir fait une intervention précipitée sur l’affaire opposant Belson Soljour et le greffier en chef du Parquet de Port-au-Prince, Wilbert Rhau.

« En tant qu’ancien commissaire du gouvernement, j’estime qu’il y a un manque », a ainsi martelé Sénatus. C’est à cause de cette intervention que les divers tribunaux du pays sont actuellement fermés ne pouvant pas procéder au procès de plusieurs prisonniers.

Les greffiers du Parquet de Port-au-Prince réclament actuellement la démission d’Ocname Daméus pour avoir minimisé l’agression de Belson Soljour contre le greffier en chef du Parquet de Port-au-Prince, Wilbert Rhau. La corporation des avocats est rentrée en grève depuis le mois dernier et ne veut pas plaider dans les tribunaux jusqu’à ce que leur doléance soit entendue par le pouvoir central.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :