Lundi 15 Juillet, 2019

Pour ce député, les motifs d’interpellation du PM sont sans fondement

Le Premier Ministre haïtien, Jack Guy Lafontant

Le Premier Ministre haïtien, Jack Guy Lafontant

Le premier ministre Jack Guy Lafontant a été informé officiellement de son interpellation à la chambre basse à l’initiative d’un groupe de 16 députés des blocs minoritaires.

Le président du bureau, Garry Bodeau, a adressé en ce sens une correspondance au chef du gouvernement l’invitant à se présenter à la salle de séance de la chambre des députés, le jeudi 28 juin prochain, à 3 heures de l’après-midi, en compagnie du cabinet ministériel. 

Le député Alfredo Antoine, membre influent de l’Alliance parlementaire pour Haïti (APH), affirme que le bloc majoritaire à la chambre basse est jusqu’ici toujours solidaire de l’action gouvernementale. 

Le parlementaire rappelle que le groupe majoritaire est le seul capable d’éjecter le PM de la primature. Pour lui, il n’y a pas une mobilisation du côté des députés de la majorité à épouser la démarche d’interpellation du Dr Jack Lafontant.

Le représentant de la commune de Kenscoff au parlement soutient qu’en cas de violation de la constitution par le gouvernement, il ne revient pas au parlement de le sanctionner. C’est une tâche qui relève de la compétence de la haute cour de justice, indique Monsieur Antoine.

Vantant les infrastructures routières réalisées à travers le pays par l’équipe au pouvoir, l’élu de Kenscoff qualifie de sans fondement les motifs de l’interpellation indiquant que le bloc majoritaire qui veut rester cohérent n’a pas l’intention de marcher dans la logique des députés interpellateurs

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :