Vendredi 10 Juillet, 2020

Port-de-Paix : des mandats d’amener émis à l’encontre de 18 militants

Photo d'illustration/ Loop Haiti

Photo d'illustration/ Loop Haiti

Me Jean Volney Bélamin a déjà mis la main au collet de 10 de ces militants, selon ce qu'il a annoncé.

Le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-de-Paix, Me Jean Volney Bélamin, a émis, mercredi 02 octobre 2019, dix-huit (18) mandats d’amener à l’encontre des responsables politiques et militants de l’opposition de la ville au lendemain de la tentative d’incendie de Jomar Autoparts, propriété du président de la République Jovenel Moïse. Ces militants politiques sont accusés de tentative d’assassinat, d’incendie, de destruction de biens de l’Etat et d’association de malfaiteurs.

 

Le parquetier défend, ce jeudi lors d’une conférence de presse, sa décision d’émettre des mandats d’amener contre ces militants politiques. Il informe avoir déjà procédé à l’arrestation de dix (10) d’entre eux.

Le commissaire du gouvernement cite parmi les autres militants qu’il recherche activement Andallas Mertilus, Kelly Dubréus et Appoléon ainsi connu. Me Bélamin jure qu’il mettra la main au collet de ces derniers s’ils participent à la manifestation qui se projette pour ce vendredi 04 octobre 2019 dans l’objectif de continuer d’exiger la démission du chef d’Etat.

Par ailleurs, le chef du parquet de Port-de-Paix rejette les allégations selon lesquelles sa démarche serait liée à des persécutions politiques. Pour lui, son initiative entre dans le cadre de sa mission en tant chef de poursuite.

Mardi dernier, des militants ont tenté d’incendier, Jomar Autoparts, une entreprise de Jovenel Moïse alors qu’ils venaient de participer aux funérailles du jeune militant Marc Ernest Phanord tué en marge d’une manifestation anti-gouvernementale.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :