Dimanche 29 Mars, 2020

Port-de-Paix : après des mois en cavale, le maire Alusma est de retour

Le magistrat Josué Alusma accompagné de sympathisants et d'agents assurant sa sécurité

Le magistrat Josué Alusma accompagné de sympathisants et d'agents assurant sa sécurité

Josué Alusma, en cavale depuis environ 10 mois, a été remarqué, sous haute escorte policière, ce lundi 1er avril 2019 dans plusieurs rues de la Cité de Capois La Mort (Port-de-Paix). 

Le maire principal de la commune Port-de-Paix qui faisait objet d’un mandat d’arrêt pour les circonstances entourant la mort suspecte du maire assesseur Tony Vernio en mai de l’année dernière, s’est finalement présenté à son bureau en début de semaine.

Quoique la présence de l’élu sous la bannière du parti politique FUSION suscite quelques grognes dans les rangs de la population nordouésienne, en particulier de la famille du défunt et des sympathisants qui réclament justice pour le journaliste, cela n’a pas empêché l’ancien président d’AMANO (Association des Magistrats du Nord-Ouest) de profiter de sa journée de travail.

Quant aux nombreuses questions liées au fait que le premier citoyen de cette commune circule encore librement, rappelons que l’ancien juge d’instruction en charge du dossier, Jean Marat Édouard, avait annulé le mandat d’arrêt émis à son encontre et avait classé le cas au rang d’affaire de simple police. Alusma a félicité le travail du juge.

Ce retour du magistrat Alusma aux commandes de la mairie de Port-de-Paix, loin d'arranger les choses, marque la continuité d’un différend qui l’opposait à la mairesse assesseure Yanick Agénor Auguste. Et de nombreux citoyens continuent d'exiger que lumière soit faite autour de la mort du maire adjoint Tony Vernio.

Kepsen Monestime

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :