Jeudi 21 Juin, 2018

POLIFRONT: Haiti surveille désormais la frontière haïtiano-dominicaine

POLIFRONT: Haiti surveille désormais la frontière haïtiano-dominicaine. Photo crédit : CDN

POLIFRONT: Haiti surveille désormais la frontière haïtiano-dominicaine. Photo crédit : CDN

« Haïti a déployé ce vendredi, un corps militaire sur la frontière haïtiano-dominicaine, entre Juana Méndez et Dajabón », dit constater un journal dominicain CDN, disant que la zone s’est réveillée « hautement surveillée » ce matin du vendredi 23 février.

En fait, il s’agit des Agents de la nouvelle unité de la Police nationale d’Haïti (PNH) spécialisée dans « la sécurisation de la frontière », la Police frontalière (POLIFRONT), mise en place le mercredi 27 décembre, le président de la République, Jovenel Moise.

Le nouveau corps stationné dans toute la bande et le pont frontalier du territoire d’Haïti, semble constituer aux yeux de quelques individus interrogés, une bonne réponse aux attentes de la population frontalière haïtienne, fatiguée du désordre qui règne sur cette frontière.

« Ils disent que cette unité de sécurité a répondu aux attentes du peuple haïtien, car ils croient qu'ils vont contrôler le désordre qui règne dans cette frontière », rapporte le CDN.

La nouvelle née de la PNH, la POLIFRONT, qui a pour mission de lutter contre la contrebande au niveau de la frontière séparant les deux États de l’ile, comptait lors de sa création, en décembre de l’an dernier, 118 policiers, dont 10 femmes.

Le journal dominicain, CDN, a rapporté sur son site web aujourd’hui avoir constaté des Agents du nouveau corps au niveau de la frontière, le jour marquant le 22e anniversaire de la Cellule d’intervention et de maintien d’ordre (CIMO), une autre structure de la    PNH.

« Ils disposent d'équipements militaires tels que des armes lourdes ainsi que des drones de surveillance parmi d'autres équipements », fait savoir CDN.

Les autorités policières haïtiennes n’ont pas encore réagi sur la question, ces dernières n’étant pas disponibles.

Haïti partage avec la République Dominicaine une frontière de 388 kilomètres. Au vu et au su de tout le monde, cet emplacement constitue une potentialité économique pour les deux pays, mais les nombreux conflits qui sévissent empêchent aux États d’en profiter de fond en comble.