Dimanche 17 Novembre, 2019

Arriérés de salaire : La PNH a une dette de 800 millions de gourdes

Michel-Ange Gédéon, directeur général de la Police Nationale d'’Haïti, lors de son passage à Port-de-Paix le vendredi 20 avril 2018.

Michel-Ange Gédéon, directeur général de la Police Nationale d'’Haïti, lors de son passage à Port-de-Paix le vendredi 20 avril 2018.

Pendant le passage de Michel-Ange Gédéon dans le département du Nord-Ouest, plusieurs dossiers relatifs aux conditions de fonctionnement des policiers ont été débattus entre le directeur général de la Police nationale d'Haïti (PNH) et les responsables des différentes directions départementales.

Le prime de risque des agents du Corps d'Intervention et de Maintien d'Ordre (CIMO), le problème d'arriéré de salaires des policiers..., sont, entre autres, les sujets mis en discussion à cette rencontre vendredi dernier, a confié le chef de la police.

« Les problèmes sont énormes. Il y a une proposition que nous avons faite et qui a été forte heureusement retenue. La démarche, c'est que nous allons toucher les policiers en fonction de leur grade », a lancé le DG aux multiples interrogations liées aux salaires des policiers.

Et de continuer, « Pour la question des arriérés de salaire, la somme est énorme. Nous parlons de 800 millions de gourdes. »

Pour conclure, Michel-Ange Gédéon en sa qualité de commandant en chef a rassuré ses troupes du nord-ouest sur les possibilités d'aboutissement des démarches. « Les autorités ont été informées de cette question. Actuellement, le dossier se trouve entre les mains de l'OMRH au niveau de la primature pour les suivies nécessaire. »

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :